×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Crédible

Par L'Economiste| Edition N°:3052 Le 23/06/2009 | Partager

Pour l’instant ses militants se retiennent de déboucher le champagne, mais le PJD est sollicité dans cette ambiance post-électorale. Le parti voit les prétendants venir le draguer, voire le supplier de rallier leur rang. A Casablanca, la formation a fait grimper si haut les enchères qu’il était difficile de trouver un consensus à l’heure où nous mettions sous presse. Elle a même reproché à Sajid d’avoir sacrifié l’union qu’il aurait scellée avec eux le week-end dernier. Le maire qui rempile pour un deuxième mandat pourrait être amené à mener la barque, flanqué d’une coalition volatile. Et ce n’est pas sûr qu’il s’en tire avec le moins de casse possible. Vous l’avez compris, dans ces élections il ne suffit pas de faire le meilleur score pour gagner. Encore faut-il tenir compte du diktat du scrutin proportionnel, c’est-à-dire la difficulté à dégager une majorité stable pour gouverner, sous peine de voir vos adversaires construire des alliances afin de vous mettre hors-jeu. Du coup rien ne change dans le paysage politique marocain où l’on continue de donner la part belle à la division et la confrontation à la place de l’efficacité et de la transparence. Certains s’arrangent pour poser des conditions inacceptables qu’ils finissent par négocier au prix fort... Une véritable vente aux enchères sauvage sans commissaire-priseur. Dans cette faune, tout peut en réalité se discuter même les positions les plus ultras. Personne pour arrêter le scandale, pour se demander si l’on se reconnaît dans ce programme. L’opinion est mal à l’aise avec ces développements. A la limite elle aurait préféré que les protagonistes fassent leurs arrangements dans la discrétion. La vraie question est de savoir si ce «beau monde» a un projet commun crédible.Mohamed Benabid

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc