×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Cour des comptes

Par L'Economiste| Edition N°:4117 Le 20/09/2013 | Partager

Quelques voix se sont élevées pour critiquer le rapport de la Cour des comptes sur l’urgence de la réforme des retraites, privées et surtout publiques. Ces voix ne contestaient pas le rapport, mais la fonction remplie par la Cour en conduisant une telle investigation.
On avait pris l’habitude de voir cette institution se pencher sur la vérification de la légalité de telle ou telle dépense publique. Avec, il faut le reconnaître, un «air du temps» très vindicatif, résistant tant bien que mal à la pente de la rancune, voire de la haine sociale. A la décharge des magistrats de la Cour, il est difficile de tenir devant de telles pressions, dont la perfidie la plus achevée est justement de s’en prendre à celui ou celle qui veut résister. On sait tous, même si le Maroc ne l’a jamais expérimenté, que ce travers conduit aux bûchers et aux exécutions sommaires, fussent-ils symboliques.
La Cour des comptes ne s’est pas mise dans cette posture, mais le biais était là.Pendant que les sirènes extrémistes chantaient cette dangereuse chanson, l’autre travail, de loin le plus important, ne se faisait pas. Or cet autre travail est inscrit depuis une dizaine d’années sur la carte d’identité de la Cour: veiller à l’opportunité de la dépense publique. Autrement dit, la question centrale devient de savoir si une dépense apporte tout ce qu’elle doit donner, si elle est correctement orientée.
Evidemment, c’est beaucoup plus captivant, plus «fun» d’envoyer un haut fonctionnaire en prison. Mais cela ne règle rien pour le gaspillage. Combien de milliards perdons-nous sur une politique mal faite pendant que l’on court derrière un délit qui se révèle souvent mineur par rapport à ce qu’on croyait?
La bonne gouvernance de l’argent public est dans cette lutte énergique, patiente et déterminée.Ceux qui voudraient nous faire croire autre chose, ne seraient-ils pas en train de nous enfumer pour mieux nous tromper?
 

Nadia SALAH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc