×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Contrôle

Par L'Economiste| Edition N°:1748 Le 15/04/2004 | Partager

C'est parti pour Diwan Al Madhalim. Le Premier ministre donne aujourd'hui le coup d'envoi à cette institution chargée de la médiation entre les citoyens et l'administration, réparant ainsi les injustices occasionnées par les dysfonctionnements des services de l'Etat. Cette initiative royale vise à doter le dispositif juridique d'un nouvel instrument de conciliation moderne et simplifié, pour traiter les plaintes et doléances de citoyens qui s'estiment lésés par une décision de la puissance publique. Dans cette architecture qui se met en place, le nouveau concept d'autorité, fondé sur la proximité des services offerts aux citoyens, s'en trouve consolidé. Dans cette perspective, Diwan Al Madhalim est considéré comme une avancée démocratique puisqu'il ouvre plus de possibilités pour renforcer l'équilibre des pouvoirs. En d'autres termes, la mise en place de cette institution de contrôle de l'exécutif permettra d'accorder dans le futur plus d'autonomie à ce même exécutif. Cependant, une chose est sûre: les citoyens ne maîtrisent pas encore les mécanismes de cette institution appelée le médiateur de la République en France, le défenseur du peuple en Espagne et l'ombudsman dans les pays scandinaves. Afin d'y remédier, une campagne d'explication sera nécessaire pour que la population puisse tirer profit de cette avancée dans le domaine des droits de l'homme. En attendant, le poids de Diwan Al Madhalim dans la société dépendra des hommes ressources qui vont l'animer. L'équipe qui organisera le travail devra apporter une valeur ajoutée à l'Administration si elle veut éviter encore une fois de cloner une coquille vide. Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    publ[email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc