×
+ L'ÉDITO
Par Meriem OUDGHIRI
Le 08/12/2021
Mouches et bazar

Comme son prédécesseur et encore avant lui, le nouveau gouvernement a placé parmi ses priorités la...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter
Edition N° 6100 | Le 24/09/2021
Abdeslam Bakkali a du pain sur la planche. Le nouveau maire est appelé à chambouler la gouvernance locale et lancer plusieurs projets d’équipements…surtout que la ville était en hibernation durant le mandat de son prédécesseur (Ph. YSA) Le budget prévisionnel de la ville de Fès pour 2022 s’établirait à quelque 750 millions de DH. Un budget qui devrait être savamment discuté par la...
Edition N° 6099 | Le 23/09/2021
L’Euromed Business School, composante de l’Université Euromed de Fès (UEMF), lance le Master «International Business». C’est ce que vient d’annoncer la présidence de l’université. «Le Master International Business prépare les étudiants à occuper des postes de responsabilité au sein des entreprises globalisées et orientées vers le développement de marchés à l’international, mais également au sein...
Edition N° 6099 | Le 23/09/2021
C’est officiel. Depuis hier, Me Abdelouahed Anssari, ancien bâtonnier au barreau de Meknès, est le nouveau président du Conseil régional (CR) de Fès-Meknès. Candidat unique, il a succédé à Mohand Laenser (MP), à la tête d’une région de plus de 4 millions d’habitants. Candidat unique à la succession de Mohand Laenser (MP), l’Istiqlalien Abelouahed Anssari a remporté hier 61 voix sur les 69 que...
Edition N° 6098 | Le 22/09/2021
Le classement Multirank 2021 des universités à l’échelle mondiale vient de tomber. Trois universités marocaines dans le top 10 des universités africaines. Ainsi, les universités classées au Maroc sont respectivement l'Université Al Akhawayn (au 1er rang), suivie de l'Université Euromed de Fès, puis l'Université Mohammed V. Par ailleurs, l’université Euromed de Fès est classée 25e au monde...
Edition N° 6097 | Le 21/09/2021
Les conseillers communaux ont choisi le Rniste Abdeslam Bekkali à la tête de la mairie de Fès. Un choix opportun pour amorcer un réel développement et garantir un bel avenir pour la capitale spirituelle qui a longtemps souffert des clivages politiques (Ph. YSA) Une alliance de six partis a propulsé Abdeslam Bekkali (RNI) à la tête de la mairie de Fès. C’était hier 20 septembre 2021, à l’...
Edition N° 6096 | Le 20/09/2021
Pour démocratiser l’accès aux soins sur l'ensemble du territoire, compte tenu de la conjoncture actuelle du domaine de la santé, marquée par la priorité nationale urgente de la généralisation de la couverture médicale, la formation en médecine devient essentielle. A ce titre, l'OMS recommande un minimum de 23 médecins pour 10.000 habitants, alors que le ratio actuel au Maroc s'établit à 7,1...
Edition N° 6095 | Le 17/09/2021
L’Université Internationale de Rabat (UIR) a célébré son 11e anniversaire, le 14 septembre 2021. L’occasion, pour ses dirigeants, de rappeler l’historique d’une success story marocaine dans le paysage de l’enseignement supérieur marocain et de passer en revue les projets de son développement à l’horizon 2030. «Tout d’abord, il y a lieu de rappeler deux caractéristiques structurantes. Au niveau du...
Edition N° 6094 | Le 16/09/2021
Et de 14 pour le festival de Fès de la culture soufie (FFCS). «Cette nouvelle édition sera à la fois en digital et en présentiel (pour le colloque), tout en respectant les mesures sanitaires édictées par les autorités… la pandémie continuant à défier les prévisions les moins opti­mistes», souligne d’emblée Faouzi Skali, président du festival. Malgré la crise sanitaire, Faouzi Skali, fondateur...
Edition N° 6093 | Le 15/09/2021
La digitalisation des procédures est un chantier structurant pour la conservation foncière. «Ce chantier devra s’accélérer davantage grâce à l’appui du gouvernement et les différents intervenants», indique Bouchaïb Chahi  (Ph. BC) A partir de ce mercredi 15 septembre 2021, les notaires n’ont plus le droit de déposer, physiquement, les actes à la conservation foncière. Désormais, tout...
Edition N° 6093 | Le 15/09/2021
Alors que l’on le pensait favori à sa propre succession à la tête du conseil régional de Fès-Meknès, Mohand Laenser sera mis finalement hors de course. Son parti, le Mouvement Populaire (MP) n’a pu remporter que 7 sièges dans une assemblée de 69 conseillers. Il est ainsi loin du compte pour former une majorité lui permettant de briguer un second mandat à la tête du Conseil régional. Alors qu’...