×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Directrice des rédactions – Groupe Eco-Médias

Edition N° 5824 | Le 17/08/2020
Quand tout le monde faisait la danse du confinement, le ministre de l’Economie et des Finances a eu le courage de dire le prix: un milliard de DH par jour. Les usages, dans les équipes gouvernementales, sont de filer se cacher derrière le Trône pour se décharger de ses responsabilités. Ainsi, on évite de rendre compte, on fuit les opinions dissidentes et on décourage les débats. Pourtant,...
Edition N° 5823 | Le 13/08/2020
Le ministère de la santé et le ministre lui-même viennent, enfin, de reconnaître les «difficultés» de leur politique de lutte contre le coronavirus. Il y a des lustres que les citoyens s’interrogent sur la stratégie marocaine. Excellente au début, dépassée depuis juillet. Les citoyens voient ce qui leur arrive. D’accord, le ministre l’a fait du bout des lèvres, en se cachant dans un...
Edition N° 5822 | Le 12/08/2020
Trois ans fermes pour notre confrère Khaled Draremi, en Algérie. L’astuce, illégale, de l’accusation est d’avoir donné des noms différents, à un seul et unique fait. Ce qui permet d’accroître la peine (Ph. Casbah Tribune) Alors que le nouveau PDG de l’Agence nationale pour l’édition et la publicité vient de révéler un scandale dans le monde de la publicité et de la presse, la justice...
Edition N° 5822 | Le 12/08/2020
C'est une tristesse immense. Au sud, seulement deux hôtels ouverts à Ouarzazate. Trois personnes dans la salle de restaurant. Dans les environs proches ou lointains, rien. Juste l’immense beauté du paysage, posé là comme pour rendre l’absence des humains plus angoissante. Pas loin, l’épicier raconte qu’il a vu venir la catastrophe. Il affirme que le pire est encore devant nous. Il sent...
Edition N° 5821 | Le 11/08/2020
C’est en s’appuyant sur sa loi anti-trust et de concurrence loyale, que le gouvernement d’Australie a dévoilé son plan contre le pillage des médias par les GAFA. Les deux parties sont encore libres de négocier, ce dont ne veulent pas les géants du Net. S’ils n’y parviennent pas de «bonne foi», le gouvernement imposera une commission d’arbitrage, puis à la loi.  Quoi qu’il en soit les premiers...
Edition N° 5821 | Le 11/08/2020
Les autorités sont vexées que le Maroc ait été retiré de la liste européenne des endroits sûrs: il en va de l’image. Les citoyens aussi, mais pour deux raisons.  La première est ce retrait La deuxième raison d’être fâché est la gestion de cette saleté de Covid. Elle est devenue aléatoire. Et plus les données sanitaires sont mauvaises, plus le ministère de la Santé se raidit, sans résultats...
Edition N° 5820 | Le 10/08/2020
Depuis qu’il y a des statistiques, on n’a jamais vu cela: des pertes d’emplois colossales dans l’agriculture et la pêche, si bien que les pertes urbaines paraissent  légères, pourtant elles sont très lourdes.  Depuis toujours, les campagnes se partagent les travaux mieux que les villes. Seuls le travail gratuit ou les emplois précaires disaient la situation réelle des campagnes....
Edition N° 5819 | Le 07/08/2020
  Après avoir pratiqué, systématiquement et sans discussion, la soustraction des porteurs de virus, nos autorités sanitaires ont décidé de faire l’inverse: les porteurs asymptomatiques restent chez eux. Ils ont ajouté à voix très basse «qu’il y aura une surveillance…». A voix très basse… parce que tout le monde sait, surtout le ministre et ses services, qu’il n’y a pas de moyen, matériel ou...
Edition N° 5818 | Le 06/08/2020
  Le monde de la distribution pétrolière a gardé des prix encadrés jusqu’à la fin de 2014. L’ouverture s’est faite la faveur de la disparition des produits de la Samir, de très mauvaise qualité.  La libéralisation fut brutale, car le gouvernement Benkirane savait que toute tergiversation rendrait l’opération impossible. Auparavant cette libéralisation avait raté le coche au moins trois fois...
Edition N° 5818 | Le 06/08/2020
Dans les années 1960-70, il n’y avait qu’une seule marque de thé, subventionnée par l’Etat et un monopole d’emballage et distribution, l’Office du thé et du sucre. Quand le système a été dé-subventionné puis libéralisé, les variétés ont explosé. Une bonne douzaine rien que pour le thé vert. Il n’y a plus de risque de pénurie, alors que la population a doublé. Le phénomène a concerné tous les...
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc