×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Edition N° 5511 | Le 08/05/2019
    Le ministère des Finances, avec son nouveau ministre, l’Administration des Impôts et Mohamed Berrada en personne croulent sous les compliments pour l’organisation et les contenus des Assises de la fiscalité. Ils ont su en faire, à la fois, un bel exercice démocratique et une impressionnante mise à plat. Plus une investigation bien chaude des canaux de pression s’exerçant sur les pouvoirs...
    Edition N° 5507 | Le 02/05/2019
    Le mouvement syndical a une double prise dans les organes de la décision politique, la Chambre des conseillers et le Conseil économique, social et environnemental. Heureusement pour lui, car il n’est pas du tout sûr d’obtenir de ses bases, sur le terrain, un mandat aussi fort. D’abord, les salariés du privé et du public sont minoritaires: même en tirant bien de tous les côtés, on n’arrive...
    Edition N° 5505 | Le 29/04/2019
    Peut-on, doit-on entourer l’exportation de niches fiscales? Le Maroc devrait-il, ou pas, faire des petites guerres secrètes aux importations en provenance de pays qui ne jouent pas honnêtement le jeu de la liberté du commerce. Le Maroc a-t-il vraiment intérêt à se faire «bon garçon» dans ces affaires? Naturellement la bonne réputation internationale compte beaucoup, surtout quand on est...
    Edition N° 5504 | Le 26/04/2019
      C'est un débat national comme on en a rarement vu. La masse des contributions personnelles ou collectives, aux 3es Assises de la fiscalité, est impressionnante. Dans notre rubrique «Tribune», par exemple,  la fiscalité arrive en tête, loin devant l’éducation, l’agriculture et les femmes.  Il y a l’effet Assises, mais pas seulement. En effet, il y a 30 ans, les impôts étaient des sujets...
    Edition N° 5504 | Le 26/04/2019
    Le nouveau président du Conseil de la concurrence, Driss Guerraoui, nommé en novembre 2018, a dressé un plan de travail avec au moins quatre grands axes, dont trois concernent la fluidité et la fiabilité de l’information. L’un porte sur la connaissance par le Conseil du niveau d’information du public sur la concurrence, via une enquête en bonne et due forme. Le second ouvre une stratégie de «...
    Edition N° 5501 | Le 23/04/2019
    Le Maroc vérifie, encore une fois, que l’absence de croissance, voire les régressions, créent des effets délétères d’auto-intoxication par de fausses informations. Cela fonctionne à tous les coups. Les terribles enchaînements de sècheresse dans les années 1980-86 avaient permis l’installation d’une idée dominante: l’agriculture ne fonctionne pas car le Maroc est victime des latifundiaires...
    Edition N° 5497 | Le 17/04/2019
    La colonisation avait laissé des écoles professionnelles, dont l’image était racornie: elles servaient à former des ouvriers, jardiniers ou des femmes de ménage. Cette discrimination sociale ne plaisait guère aux chefs de l’Indépendance. Le système n’a pas disparu. Il s’est effrité.  Pendant ce temps, le Maroc a commencé à produire des cadres de haut niveau, tout en négligeant les postes...
    Edition N° 5494 | Le 12/04/2019
    Benoît Duteurtre a écrit une grosse  vingtaine de livres. 24 exactement et le 25e est sous presse. Il a reçu le Prix Médicis pour un roman de 2001 «Le Voyage en France». La réédition post-Prix préfèrera changer la couverture par une reproduction d’un tableau de Monnet, La Terrasse et ce pour correspondre à un des personnages. Il a aussi reçu le Prix de l’Institut de France en 2017, pour l’...
    Edition N° 5494 | Le 12/04/2019
    Montrer ses muscles et ses neurones dans tout ce qui est fait de bon et de bien au Maroc: difficile de résister à ce plaisir, qui énerve nos voisins de l’Est.  Les Marocains  s’auto-flagellent assez souvent pour s’autoriser de temps en temps ce manquement au savoir-vivre. Néanmoins, ce manquement devient une faute quand il se produit sur le Continent. Certes nos voisins du Sud ne s’...
    Edition N° 5493 | Le 11/04/2019
    Jusque dans les couches moyennes, le Maroc est tout bruissant du débat sur l’article 47 de la Constitution. Les deux premières lignes de cet article disent: «Le Roi nomme le chef du gouvernement au sein du parti politique arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des représentants». Puis, après une simple virgule, le texte ajoute bizarrement: «et au vu de leurs résultats». Les...
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc