×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Edition N° 159 | Le 22/12/1994
    A la Chambre des Représentants, une partie des débats budgétaires, qui se terminent ces jours-ci, ont posé les problèmes de la croissance à travers le coût de l'investissement et de la lutte contre le chômage. De telles notions, et d'autres qui sont proches, sont de plus en plus présentes. La société civile en a pleinement conscience. Ainsi, lors du dernier colloque, organisé par la Fondation "...
    Edition N° 158 | Le 15/12/1994
    Le Maroc vit une phase délicate de sa mutation. Le pays a commencé à passer d'un régime économique fortement administré à un régime favorisant la libre initiative. Cela suppose qu'un système de régulation doive succéder à un autre. L'Etat demeure le producteur des normes et le responsable de leur application. La libre concurrence a besoin que soit strictement défini le cadre dans lequel elle...
    Edition N° 157 | Le 08/12/1994
    Le clivage politique au Maroc a, pendant des lustres, été un clivage Gauche-Droite. Encore que le positionnement de l'Istiqlal à gauche ne soit pas évident. Depuis que S.M. le Roi a annoncé Son intention de confier le gouvernement à l'opposition, des mouvements tectoniques ont commencé, peu en surface, beaucoup en profondeur. L'alternance, qui reste à l'ordre du jour, n'a un sens que s'...
    Edition N° 156 | Le 01/12/1994
    Le projet de budget prend un risque majeur: il veut réduire les dépenses de fonctionnement de l'Administration, et ce pour la partie matériel. Ceci signifie qu'il sera mis à la disposition des administrations moins d'argent qu'elles n'en avaient cette année. Il s'agit d'une tentative de renverser la vapeur en matière de dépenses publiques. Mais rien n'est plus difficile dans les...
    Edition N° 155 | Le 24/11/1994
    Deux adjectifs dangereux sont en train de revenir dans le vocabulaire de la chose publique: politique et stratégique. Le plus grave est qu'ils servent à qualifier des branches économiques ou des actions commerciales, pourtant simples et sans mystère en cette fin libérale du XXème siècle. Il faut pourtant être rigoureux dans l'emploi de ces mots. A défaut, c'est à un retour en arrière d'une...
    Edition N° 154 | Le 17/11/1994
    Les débats, puis le vote de la Loi de Finances constituent un moment fort dans la vie politique. En elle-même, la Loi de Finances dote le gouvernement de moyens lui permettant de gérer les affaires publiques et réaliser sa politique. Elle est plus significative que n'importe quel programme politique, puisqu'elle est chiffrée et donc précise. L'adoption de la Loi de Finances détermine la...
    Edition N° 153 | Le 10/11/1994
    Ainsi donc, après maintes hésitations, l'USFP, l'Istiqlal, le PPS et l'OADP arrivent au gouvernement. Nous aurons probablement un Premier ministre de l'Istiqlal ou peut-être de l'USFP. En soi, l'événement sera d'un effet positif sur de multiples plans. Indépendamment de toute considération de majorité ou de minorité, le Maroc devait faire le saut de l'alternance pour que tout un chacun se...
    Edition N° 152 | Le 03/11/1994
    La Conférence de Casablanca fut un succès personnel pour Sa Majesté le Roi Hassan II. Elle fut également un immense succès diplomatique et d'image. Tout cela aura forcément des retombées positives sur le produit marocain. Cela dit, il faut maintenant tirer les leçons qui s'imposent. Si l'organisation fut de bonne qualité et a réussi à faire face à un raz de-marée de participants, bien des...
    Edition N° 151 | Le 27/10/1994
    Le processus de paix au Moyen-Orient a été possible parce que, Israël d'un côté et les pays arabes de la région de l'autre, chacun pour sa part menait un raisonnement le conduisant au point du compromis. Les Israéliens sont désormais majoritairement convaincus que les victoires militaires ne peuvent contribuer à insérer leur pays dans son environnement régional. Or, la prospérité d'Israël...
    Edition N° 150 | Le 20/10/1994
    Peut-être sera-t-il de bon ton, dans quelques semaines ou dans quelques mois, de faire assaut d'imagination pour critiquer l'actuel gouvernement. Ce serait regrettable, car l'équipe gouvernementale sortante n'a pas démérité, au contraire. Certes, il y a eu les fantaisies budgétaires à demi rattrapées aujourd'hui. Mais il y a à porter à l'actif du gouvernement sortant la mise en forme du projet...
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc