×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Edition N° 1735 | Le 29/03/2004
Non, l'Anapec ce n'est pas seulement l'affaire Annajat et le scandale de milliers d'emplois virtuels. C'est aussi des expériences, petites sur le papier et qui pourraient être le point de départ de projets à généraliser à grande échelle. En témoigne cette opération originale menée à l'échelle de Casa-Anfa où l'on aide des chômeurs non pas à trouver de l'emploi mais plutôt à apprendre à chercher...
Edition N° 1734 | Le 26/03/2004
Les actuels préparatifs du remaniement ministériel n'ont bien sûr rien à voir avec les «danses de scalp» que, durant des mois, des courtisans ont animées contre le Premier ministre. Bien au contraire, puisque c'est Jettou qui doit le conduire. Cela signifie que sa gestion gouvernementale est globalement appréciée. D'aucuns auraient souhaité qu'une partie de la majorité actuelle soit renvoyée dans...
Edition N° 1733 | Le 25/03/2004
L'évolution chaotique du dossier du Sahara, comme la tournure des événements après le séisme d'El Hoceïma, nous montre à l'évidence que le Maroc devrait se pencher sur sa réorganisation. Rabat butte dans la gestion du dossier saharien, sur une solution qu'on veut lui imposer de l'extérieur, alors qu'elle pourrait organiser elle-même l'autonomie de la région, en inversant ainsi les données du...
Edition N° 1732 | Le 24/03/2004
La communication en temps de crise est un apprentissage long et ardu. Le séisme d'El Hoceïma nous a donné un aperçu du travail qui reste à accomplir. L'affaire du criquet pèlerin vient nous le rappeler. Certains officiels continuent de cultiver des vieux réflexes, au risque de se ridiculiser, oubliant que l'information comme les biens n'échappent pas non plus à une tendance universelle de...
Edition N° 1731 | Le 23/03/2004
L'assassinat de Cheikh Yassine par l'armée israélienne constitue un acte totalement à l'image de l'époque dans laquelle nous sommes entrés. C'est un meurtre programmé et exécuté par un gouvernement, membre de l'Organisation des Nations unies, et surtout principal allié stratégique des Etats-Unis dans la région.Sans partager les choix idéologiques de Cheikh Yassine, on ne peut, par contre, que...
Edition N° 1730 | Le 22/03/2004
Menaçants ou souriants, en filière ou en réseaux, de Madrid à Bruxelles, les Marocains n'ont jamais été autant cités sur les télévisions européennes que ces derniers jours. Alors beaucoup s'inquiètent de “l'image” du Maroc à l'étranger. Le pays réagit, c'est bien, mais il faut le faire à la manière d'un pays développé, puisque nous nous adressons à des pays développés.Il n'y a que les pays...
Edition N° 1729 | Le 19/03/2004
Alors que l'enquête sur la filière islamiste impliquée dans les attentats de Madrid apporte chaque jour de nouveaux éléments, une question se pose avec acuité. N'était-il pas possible de prévenir ce qui est aujourd'hui communément désigné sous l'appellation Evénements du 11 mars? Aux Espagnols qui semblent découvrir avec stupeur de quoi ces fanatiques sont capables, il faut peut-être faire des...
Edition N° 1728 | Le 18/03/2004
Jamais les différentes boîtes email que L'Economiste réserve à ses lecteurs n'ont été à ce point prises d'assaut. Des centaines de courriels, courts ou longs, nous parviennent de manière continue. Nous ne pouvons les publier toutes (voir pages 32 & 33), mais toutes vont dans le même sens. Vous êtes unanimes, vraiment unanimes, à manifester votre solidarité et votre compassion pour nos voisins...
Edition N° 1727 | Le 17/03/2004
On se souvient de la bataille publique qui avait opposé le raffineur Samir aux distributeurs qui voulaient la liberté d'importer. Le raffineur disait: «Ne les écoutez pas, ils vont importer n'importe quoi pour mettre dans vos réservoirs»; les distributeurs disaient: «Ne l'écoutez pas, la Samir raffine n'importe comment parce qu'elle a un monopole». Le gouvernement avait fini par décider de s'en...
Edition N° 1726 | Le 16/03/2004
Les ports bouillonnent à nouveau. L'activité dans trois des plus grandes installations portuaires du pays pourrait derechef être paralysée par un débrayage qu'un syndicat -l'UMT- annonce dévastateur, en appelant à la solidarité tous les salariés. Ce conflit concerne à l'origine une des deux sociétés de remorquage de navires à Casablanca, Mohammédia et Jorf Lasfar. Et même s'il se limitait à cet...
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc