Abdellah Belmadani est docteur en Monnaie-Finance et ancien directeur à la Banque centrale (BAM). Il a également occupé les fonctions de directeur général du Système interbancaire marocain de télécompensation (SIMT) et enseigne dans le supérieur. Il est l’auteur de «Monnaie et systèmes de paiement. Mutations, enjeux et risques» paru chez L’Harmattan 2019

Edition N° 6251 | Le 28/04/2022
En ces temps de conflits géo­politiques intenses et de désordres monétaires (inflation, volatilité des taux de change, sanctions financières), les prémices d’une reconfiguration du système monétaire international en vigueur semblent se dessiner. Depuis longtemps, un certain nombre de cri­tiques sont adressées à ce système, jugé discriminatoire pour certains, parce qu’il manque de neutralité et...
Edition N° 6236 | Le 07/04/2022
Et voilà que l’inflation réapparaît dans toutes les économies du monde après des décennies de baisse des prix, craignant même un risque de déflation. On attribuait cette situation aux innovations technologiques, à la délocalisation des industries, à une main-d’œuvre à bas salaires, aux conditions concurrentielles favorables et à une politique monétaire expansive. Alors pourquoi aujourd’hui ces...
Edition N° 6171 | Le 05/01/2022
On croit souvent que les banques centrales sont apparues avec l’émergence de la monnaie. Or, cette dernière a émergé il y a plus de 2.800 ans, précédant de loin la création des banques centrales qui ne se sont révélées qu’à la fin du XIXe siècle. Le free banking précède le central banking Si la frappe et l’émission des pièces a toujours constitué une prérogative et un monopole de l’Etat, celle de...
Edition N° 6167 | Le 30/12/2021
La résilience, un terme souvent évoqué ces derniers temps dans les discours officiels et mentionné dans les rapports de grandes institutions internationales. Le mobile étant les nouveaux contextes: géopolitique, sanitaire, climatique, social et économico-financier, marqués par de grandes incertitudes comportant diverses vulnérabilités possibles. La résilience appliquée auparavant à des cas...
Edition N° 6126 | Le 02/11/2021
Le rapport de la supervision bancaire de la banque centrale est riche d’enseignements sur le secteur bancaire au Maroc. Il traite essentiellement de la structure des établissements de crédit et des organismes assimilés (sociétés de financement, établissements de paiement, associations de microcrédit), et de leurs performances, en termes de rentabilité et de résilience. Toutefois, l’exploitation...
Edition N° 6026 | Le 07/06/2021
L’inflation est tellement redoutée que les banques centrales ont fait de la stabilité des prix un objectif primordial de leurs politiques monétaires et un principe de leur indépendance à l’égard du pouvoir exécutif depuis les années 1990. Les manuels d’économie ont toujours souligné que l'inflation est préjudiciable aux variables macro-économiques (investissement, épargne, consommation,...
Edition N° 5984 | Le 07/04/2021
En période de récession économique, les sollicitations s’orientent généralement vers les banques centrales pour trouver des solutions à la crise. Certes, ces institutions ont des missions à accomplir dans ce sens, mais qui restent circonscrites par des dispositions statutaires. Elles peuvent contribuer à la croissance économique, en agissant sur les conditions de financement pour réactiver la...
Edition N° 5940 | Le 04/02/2021
Si l’histoire recense une inven­tion remarquable c’est bien celle de la frappe de monnaie en métal il y a presque 2.800 ans, puis celle de l’émission des billets de banque. Le droit d’émettre la monnaie fidu­ciaire est une prérogative régalienne qui a toujours été un des attributs de la puissance publique. Une monnaie qui est acceptée par une commu­nauté dans les rapports d’échange et les...
Edition N° 5908 | Le 18/12/2020
Depuis toujours la monnaie n’a cessé de susciter des controverses sur sa nature, des inquiétudes sur l’évolution de ses formes, des questionnements sur la pertinence de la politique monétaire face aux crises. Quoi qu’il en soit, elle demeure une unité de compte et un moyen de paiement fluidifiant les échanges de biens et de services et un instrument de financement de la croissance. Mais de quoi...
Edition N° 5870 | Le 22/10/2020
Quand on veut évaluer la richesse d’un pays, les décideurs et les économistes recourent généralement au produit intérieur brut (PIB) qui mesure la valeur monétaire des biens et services finaux produits au cours d’une période, ou la somme des valeurs ajoutées créées par des agents économiques publics et privés. C’est l’indicateur à partir duquel on mesure le taux de croissance économique et est...