×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Edition N° 4781 | Le 26/05/2016
  Neuf ans après l’entrée en vigueur de la loi 53-05 sur l’échange électronique de données juridiques, la paperasse persiste toujours. En exclusivité chez les communes et arrondissements. Or, la principale innovation introduite par ce texte tient à la reconnaissance de la signature électronique. Une manière d’être aussi en phase avec les partenaires étrangers qui ont adopté le concept depuis...
Edition N° 4779 | Le 24/05/2016
Quelles voies d’émergence pour le Maroc? C’est la question qui sera au centre du débat organisé demain mercredi par le CMC (Centre marocain de conjoncture) à Casablanca. Il s’agit de débattre des  scénarios de croissance et leurs implications sur les orientations des politiques économiques. Le débat qui devrait réunir des responsables politiques, des hommes d’affaires et des universitaires vise l...
Edition N° 4777 | Le 20/05/2016
Par destinations, la congélation accapare la moitié des captures. Sa part explose de 70%. A l’opposé, l’industrie de la conserve dont la capacité de traitement est estimée à 600.000 tonnes ne détient que 18% des prises. De quoi utiliser moins de la moitié de sa capacité Belle marée à fin mars dernier. Les débarquements de la pêche côtière et artisanale ont bondi de plus du tiers à 302.800...
Edition N° 4776 | Le 19/05/2016
Depuis novembre 2015, les cours du phosphate brut ont marqué une baisse de 6,5%, avec une stagnation à 115 dollars la tonne. Ceux du DAP ont par contre chuté de 23% sur la même période. Actuellement, ils sont négociés aux alentours de 358 dollars la tonne. La faiblesse des cours du DAP s’explique par une hausse des stocks de l’Inde, principal acheteur mondial de ce produit La reprise se...
Edition N° 4775 | Le 18/05/2016
Faire face aux catastrophes naturelles, cela suppose la maîtrise des principales phases: prévention, préparation, intervention d’urgence et reconstruction. Au Maroc, le processus est trop éparpillé entre la pléthore des intervenants Les inondations et les feux de forêts, deux risques récurrents mais toujours mal gérés. Certes la multitude d’intervenants a permis de développer des approches...
Edition N° 4774 | Le 17/05/2016
Les sinistres majeurs ont été multipliés quasiment par quatre entre 1980 et 2000 et presque vingt-deux fois sur la période 2000-2014. Durant les dernières décennies, notre pays a subi différentes catastrophes: les tremblements de terre d’Agadir et d’Al Hoceima, les invasions acridiennes, les sécheresses, et principalement les inondations. C’est le mode «sapeur pompier» qui prévaut toujours...
Edition N° 4773 | Le 16/05/2016
Au niveau du secteur agricole, la valeur ajoutée a enregistré une sensible progression de 13,5% au 4e trimestre 2015 contre une baisse de 1,3% à la même période de 2014, induite par la production céréalière de 115 millions de quintaux. De leur côté, les activités non agricoles ont enregistré leur meilleure performance depuis l’année 2012 pour afficher une croissance de 4,2% au 4e trimestre...
Edition N° 4772 | Le 13/05/2016
Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le président chinois Xi Jinping échangeant les actes de conventions bilatérales au palais présidentiel à Pékin (ph. afp) Tournant décisif dans les relations maroco-chinoises. Le tempo a été donné par la signature de la Déclaration de partenariat stratégique. S’articulant autour de trois volets: dialogue politique, partenariat économique et libre circulation...
Edition N° 4771 | Le 12/05/2016
Bien qu’une trentaine d’entreprises chinoises soit implantée au Maroc, le niveau des IDE reste très faible. Méconnaissance du marché marocain mais aussi problème de visa   Un déficit commercial abyssal conjugué à un volume d’IDE très faible. Voilà le constat qui ressort des relations économiques maroco-chinoises. Une donne que le Maroc veut inverser en instaurant un véritable partenariat...
Edition N° 4770 | Le 11/05/2016
Source: Ministère de l’Agriculture Sur les 7 dernières années la moyenne de la production céréalière s’est établie à 80 millions de quintaux. Sur la même période, le pays a enregistré 3 bonnes récoltes, 3 moyennes et une seule d’un niveau relativement faible à 50 millions de quintaux Ni bonne ni moyenne mais plutôt médiocre. Comme il fallait s’y attendre, la récolte céréalière s’annonce...
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc