×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Confiance

Par L'Economiste| Edition N°:2344 Le 22/08/2006 | Partager

C’est connu: le manque de visibilité, de confiance, est préjudiciable à toute forme de modernisation ambitieuse. Le dernier discours royal insiste donc sur un enjeu hautement important. Garder confiance. Une confiance de réalisme sans plus. Car, si on regarde dans le rétroviseur, il faut le reconnaître, beaucoup de choses ont été accomplies. Il faut donc capitaliser sur ces acquis.La marche vers cet objectif de modernisation est enclenchée, même si le chemin qui reste à parcourir est long. Et ce qui forge cette modernisation ce sont les hommes et les femmes qui y travaillent.Il faut multiplier les projets qui mobilisent. Nos atouts et nos ressources ne sont pas suffisamment valorisés. Or, cette confiance est importante, pour ne pas dire fondamentale, pour la construction de cet avenir. Au Maroc, il y a une profonde méprise sur l’importance de ce travail de conditionnement. Or, c’est ce manque de confiance qui se traduit par l’absence de travail d’équipes, d’actions transversales. L’absence aussi de convergence des objectifs, des causes. Dans les solutions à offrir tout le monde est partie prenante; Etat, collectivités...Le déficit de confiance est néfaste, car il fait en sorte que les véritables réformes sont repoussées au motif que «nous ne savons pas le faire», «ce n’est pas pour nous». Il donne aussi une image de sinistrose économique et sociale qui, in fine, tétanise toutes les bonnes intentions. Aujourd’hui, c’est comme si une population entière avait besoin d’une thérapie collective pour se convaincre de ses moyens. Saisissons donc cette année charnière pour nous motiver. Partant, le discours royal s’annonce comme une rentrée. Pour le gouvernement et pour nous aussi. Il faut se remettre au travail.Mohamed Benabid

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc