×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Concurrence

Par L'Economiste| Edition N°:1983 Le 22/03/2005 | Partager

Le tollé soulevé par les forfaits d’Etapes Nouvelles sur Marrakech et Agadir -une semaine en demi-pension à 99 euros hors taxes- ressemble à ce qu’on peut qualifier de fausse querelle. D’abord, parce que ce tarif est ponctuel et ne concerne que les saisons creuses. Il s’agit d’une vieille technique marketing largement éprouvée chez la plupart des entreprises exposées à une forte saisonnalité de la demande. Tous ceux qui accusent Etapes Nouvelles de braderie -ce TO traite chaque année 220.000 sièges, soit autant de clients pour le tourisme marocain- le savent très bien.Ensuite, et c’est peut-être là le point le plus important, qu’un tour-opérateur affiche des offres “compétitives” n’est pas une mauvaise affaire en soi dans l’absolu. Ce n’est pas le client -que l’on a tendance à oublier dans ce débat- qui s’en plaindra. Par ailleurs, si le Maroc aspire, à juste titre, à une place de choix dans le cercle de grandes nations touristiques, il doit être capable d’offrir toute la palette de produits et, donc, des prix, quitte parfois à pratiquer des soldes. Les dix millions de touristes attendus en 2010 n’iront pas tous dans les hôtels 4-5 étoiles. La concurrence, de l’Espagne à la Turquie, fait la même chose sans que cela ne nuise en quoi que ce soit à son positionnement, ni à son image de marque, l’argument que brandissent les détracteurs d’Etapes Nouvelles. Ce TO, devenu en quelques années leader sur le marché français vers le Maroc, est la bête noire du secteur. Que ses méthodes soient parfois contestables, il faut lui reconnaître au moins un mérite: l’agressivité de sa politique des prix a stimulé la concurrence et insufflé une dynamique à la croissance de l’activité. Et tout le monde en a profité.Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc