×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Cohérence

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:5887 Le 19/11/2020 | Partager
dr_mohamed_benabid.jpg

Le sujet de la fibre en polyester fait des vagues dans le textile, mais attention à ne pas enfermer le débat dans une logique binaire. C’est en effet le genre de sujets où les compromis ne sont jamais simples. Ce qui est produit fini pour les uns est intrant pour les autres et partant, les arbitrages douaniers ou fiscaux feront à un moment ou à un autre des mécontents.

Faut-il pour autant en vouloir aux pouvoirs publics de tenter de faire bouger les lignes? On le sait, le Covid ayant fait douter du libre échange, le contexte pandémique a induit de nouvelles orientations politiques. Celles-ci traduisent la volonté de renforcer la production locale, même si les ambitions industrielles semblent avoir été chahutées sur certains feuilletons à l’issue incertaine, comme pour les respirateurs artificiels.

Si l’on n’est jamais à court d’arguments lorsqu’il s’agit de déployer des dispositifs de protectionnisme, il est néanmoins prudent d’anticiper quelques écueils. Le premier est de sombrer dans les positions dogmatiques au motif que la tendance internationale l’exige.

Les perspectives d’évolution de géopolitique  à l’issue des élections US, ne peuvent d’ailleurs laisser indifférent. Aux slogans nationalistes de l’«America first» de Trump, s’est substitué le «Made in America» de Biden. Deux postures différentes, la dernière augurant, peut-être, d’un retour à la raison en matière de commerce multilatéral. 

Le deuxième est de s’assurer que l’encouragement de la production locale est motivé par des logiques économiques et non rentières. Et idéalement sans que des groupes de pression ne fassent pencher la balance dans un sens ou un autre en raison, exclusivement, de collusions politiques.

Dans le cas de la fibre polyester, cette hypothèse reste très vivace compte tenu de l’incapacité à stabiliser l’élément déclencheur, des sources au sein de la même majorité avançant des versions contradictoires. Il faut encore rassurer sur la cohérence des décisions.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc