×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Chemisette

Par L'Economiste| Edition N°:818 Le 26/07/2000 | Partager

CHEMISE sport Lacoste pour le Premier ministre marocain, polo manches courtes pour le Premier ministre espagnol. Les photos ont fait le tour des médias des deux pays pour situer la visite éclair de M. Youssoufi à son homologue, M. Aznar.Les photos sont aussi importantes que les sujets traités, lesquels sont dans le genre qui fâche: pêche et émigration (ou immigration si l'on se place du point de vue ibérique). Ce sont des thèmes bien propres à dresser les deux opinions publiques l'une contre l'autre. Il est facile de dire au Maroc: "Les bateaux espagnols veulent venir piller nos poissons". De même qu'il est facile de dire en Espagne: "Les Mauros expédient leurs émigrants à problème chez nous". En un mot, il est aisé de faire de la démagogie, mais cela ne règle pas les problèmes. Ce type de démagogie est parfaitement capable d'entretenir des tensions propices à abriter d'autres sujets de dissension. Il n'en faut pas plus pour créer l'escalade entre deux peuples qui ne peuvent refaire ni leur géographie, ni leur histoire.Les photos sont là pour éviter la tentation de dresser les opinions publiques l'une contre l'autre. Les deux Premiers ministres souriants, en tenue décontractée, veulent montrer que les problèmes de voisinage, aussi ardus et pénibles soient-ils, ne sont que des problèmes de voisinage. Ils ne doivent pas remettre en cause l'entente fondamentale entre les deux Royaumes et les deux peuples. Le fait que les deux Premiers ministres aient des entretiens détendus doit le prouver aux yeux de tous.Cela n'a l'air de rien. Cependant, cette diplomatie de la chemisette est essentielle à l'heure de la globalisation et de la médiatisation.Nadia SALAH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc