×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Bataille

Par L'Economiste| Edition N°:3667 Le 30/11/2011 | Partager

Casablanca abritera lundi 5 décembre une importante conférence sur la propriété intellectuelle et la lutte contre la contrefaçon. Par rapport à il y a quelques années, le Maroc y viendra avec du contenu. Lui, qui jadis était référencé parmi les centres mondiaux de la contrefaçon, peut parler de son expérience sans complexe. Il a démontré qu’il a franchi le cap des beaux discours. Ses partenaires les plus exigeants dans ce domaine, les Etats-Unis notamment, lui reconnaissent des avancées.
La volonté politique de protéger la propriété intellectuelle est bien réelle même si la bataille est encore loin d’être gagnée. Car dans cette guerre, qui est aussi mondiale, les réseaux mafieux de contrefaçon ont prouvé leur ingéniosité ainsi que leur capacité à se régénérer. Ce phénomène touche désormais toute l’industrie, bien loin de ses terres historiques que sont les produits textiles et cosmétiques. Le marché des pièces de rechange automobile, par exemple, serait infesté par le faux mettant en danger la sécurité des milliers de gens. Pour cette raison, les filières de l’industrie du faux doivent être combattues sans concession car elles représentent une grave menace pour l’économie et la sécurité du consommateur.
Pour le Maroc, s’engager dans cette voie est une option stratégique. Non seulement il fallait protéger les opérateurs économiques, mais aussi rendre crédible le discours de la promotion du pays en tant que terre d’accueil des investissements. Des condamnations assorties de lourdes amendes ont été prononcées par les tribunaux, de Casablanca à Marrakech, et les saisies aux frontières sont plus nombreuses que par le passé. Dans cette bataille, l’extension des classes moyennes avides de produits de marque a été un puissant allié. Les enseignes internationales qui s’implantent massivement à Casablanca ne s’y sont pas trompées.

Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc