×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Au-delà de la comptabilité

Par L'Economiste| Edition N°:2120 Le 30/09/2005 | Partager

L’analyse du comportement des finances publiques tel qu’il apparaît de l’«arrêté des comptes» à fin août, dégage quelques enseignements intéressants. A priori, les recettes fiscales n’ont pas souffert du hoquet conjoncturel que l’on pouvait redouter à cause d’une médiocre campagne agricole. Cela va dans le sens de cette autonomisation de l’économie vis-à-vis de la météo que le ministre des Finances rappelle à l’envi dans ses interventions. Les rentrées d’impôt augmentent de 13%, même s’il faut tempérer cette évolution en raison du retardement de l’impact de la situation économique sur l’assiette fiscale. Les impôts directs, notamment l’IS et l’IGR, enregistrent une progression de 18 points avec mention exceptionnelle pour l’IGR sur salaire, qui bondit de 36%. Outre l’effet mécanique imputable à la création d’emplois et de régularisations des salaires dans la Fonction publique, on peut y voir une certaine émergence du civisme fiscal des entreprises et l’effet de dissuasion du contrôle. Reste cependant un gros motif d’inquiétude pour le système fiscal et le Budget de l’Etat: la déconnexion des performances de l’impôt le plus élastique par excellence de la conjoncture de la consommation des ménages. La TVA intérieure accuse une baisse de 2% tandis que celle qui est prélevée aux frontières suit l’évolution inverse, bénéficiant de la vigueur des importations. Au maquis des exonérations, cette tendance est aussi le résultat de la prolifération des foyers d’évasion à l’impôt. Il faut s’attendre à ce que les réorientations de la politique fiscale se concentrent sur cet aspect. Mais l’on ne fera pas non plus l’économie du débat sur les tarifs. Une TVA à 20% équivaut quasiment à une incitation à la triche. La problématique de la réforme devrait aller bien au-delà des aspects comptables.Abashi SHAMAMBA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc