×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Assurance

Par L'Economiste| Edition N°:2093 Le 24/08/2005 | Partager

A force de débattre, de “réfléchir”, de “plancher” et “replancher”, on avait fini par ne plus y croire. Et pourtant, en pleines vacances, un des plus grands chantiers sociaux du Maroc est devenu réalité: l’assurance-maladie obligatoire. Certes, l’AMO ne renverra pas d’image forte tant qu’elle n’aura pas ciblé les “économiquement faibles” ou les populations sans revenu. C’est ce qui est prévu dans une seconde étape. Mais cibler les salariés est déjà un grand acquis. La généralisation de la couverture médicale est un levier puissant pour inciter les récalcitrants à adhérer à la sécurité sociale. Les employeurs malhonnêtes pouvaient jusque-là trouver un prétexte, mentir à leurs salariés pour échapper au régime. Avec l’AMO, désormais obligatoire, c’est moins évident. L’assurance-maladie est une prestation de court terme pour laquelle les éventuels abus sont donc très rapidement remarqués et dénoncés. Le renforcement du contrôle et de l’inspection ne saurait à lui seul suffire pour contenir la fraude. Le monde de l’entreprise et les PME en particulier doivent faire preuve de maturité. Il en va de la viabilité du régime. Cette viabilité dépendra de l’efficacité du principe de mutualisation des populations éligibles. S’il faut verrouiller le système dès le départ, c’est que nous sommes sur un chantier où il y a une grande prise de risque et pas beaucoup de visibilité pour l’instant. Les systèmes d’assurance-maladie ont été partout des gouffres financiers lorsqu’on n’y prend pas garde. Les préoccupations sont universelles. Comment concilier surtout entre des objectifs à première vue antagonistes: équité, qualité des soins et équilibres budgétaires.Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc