×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Zones montagneuses
Une feuille de route avant fin 2009

Par L'Economiste | Edition N°:3105 Le 10/09/2009 | Partager

. Ces régions abritent le tiers de la population. La stratégie de développement tiendra compte des potentiels Le développement des zones montagneuses aura bientôt sa feuille de route. La tâche en reviendra à une commission ministérielle constituée à cet effet. Cette dernière a tenu, mardi dernier, sa première réunion suite au discours du Trône. La commission se chargera de l’amélioration des conditions de vie des populations enclavées dans les zones montagneuses. Des régions qui abritent près du tiers de la population. Ces zones qui disposent d’atouts naturels diversifiés «possèdent plus de trois millions de terres pastorales et arables, sans oublier 60% du patrimoine forestier et 28% du cheptel ovin», souligne Dr. Abderrahim Ben Taïbi, chercheur à l’INRA de Meknès. Toutefois, ces zones sont aussi des écologies fragiles menacées par les phénomènes d’érosion et de désertification, tient à préciser Mohammed El Asri, chercheur au centre régional de recherche agronomique de Meknès. En dépit des ajustements apportés depuis une quinzaine d’années, les conditions de vie continuent d’accuser un retard considérable aggravant les écarts de revenus et de niveau de vie entre les populations urbaines et rurales, poursuit El Asri. Les attentes sont multiples: la nutrition, la santé, l’éducation, les infrastructures de base, l’eau, l’emploi, l’environnement… La commission a justement pour rôle de mettre au point une stratégie globale pour promouvoir le développement dans ces régions et trouver des solutions adaptées. Celles-ci devront toucher le volet économique, social et environnemental de chaque région et la gestion rationnelle des bassins hydrauliques. Conformément aux orientations royales, les actions prévues dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) seront renforcées dans les régions les plus démunies. La note de cadrage envoyée par le Premier ministre aux membres de son cabinet, en prévision de la loi de Finances 2010, prévoit d’ailleurs le renforcement des politiques régionales et le développement du monde rural. Pour y arriver, le gouvernement envisage de créer des pôles de développement en s’appuyant sur les capacités, les spécificités et les ressources de chaque région. Ainsi, la nouvelle stratégie insistera davantage sur la convergence des politiques publiques, notamment sociale, vers les régions montagneuses, la coordination des interventions et la complémentarité de ces politiques. L’objectif est de permettre à la population de ces zones de tirer le meilleur profit des potentiels économiques et naturels de leurs régions.A cet effet, le gouvernement a décidé une panoplie de mesures dans le cadre de stratégies, de plans sectoriels ou programmes de développement du monde rural. Parmi ces axes, l’augmentation des subventions consacrées au fonds de développement rural et l’orientation de ses activités en direction de projets de développement intégré. Il s’agit prioritairement de renforcer les infrastructures du monde rural et de mettre en œuvre le plan Maroc vert dans sa déclinaison régionale, notamment dans le domaine de la santé, de l’éducation et du tourisme.Au cours de la réunion de la commission chargée du développement des zones montagneuses, le Premier ministre a mis l’accent sur la méthodologie du travail devant aboutir à un plan d’action capable de répondre aux attentes des populations concernées. La première étape est d’établir un diagnostic des études et des documents existants en matière de développement des zones montagneuses. Un budget devra ensuite être débloqué afin de financer les actions prévues dans le cadre de la stratégie des zones montagneuses.Hassan EL ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc