×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Zone euro
Forte réduction du déficit en 2007

Par L'Economiste | Edition N°:2760 Le 21/04/2008 | Partager

. Détérioration prévue en 2008Les finances publiques ont continué de s’améliorer l’an dernier dans la zone euro, le déficit atteignant son plus bas niveau depuis 2000, selon des chiffres publiés vendredi dernier. Mais la tendance devrait s’inverser en 2008 avec le ralentissement économique. Dans l’ensemble des pays utilisant l’euro, le déficit public a reculé à 0,6% du produit intérieur brut (PIB) en 2007, contre 1,3% en 2006 et 2,5% en 2005, selon une première évaluation de l’office européen des statistiques Eurostat. C’est «le meilleur résultat pour la zone euro depuis 2000», qui était «une année un peu particulière en raison de recettes extraordinaires des Etats liées à la vente des licences de téléphonie UMTS», a souligné la porte-parole de la Commission européenne pour les Affaires économiques, Amelia Torres.«Cela montre que les efforts des Etats membres en termes de consolidation budgétaire produisent des résultats». La forte baisse du déficit en 2008 doit beaucoup au redressement important des comptes de l’Allemagne, première économie de la zone euro, qui a enregistré un léger excédent (+0,0% du PIB) en 2007, contre un déficit de 1,6% en 2006. La France fait au contraire partie des mauvais élèves: son déficit s’est creusé à 2,7%, contre 2,4% en 2006. Dans les pays de la zone euro, le ratio de dette publique par rapport au PIB a également diminué, à 66,4% contre 68,4% en 2006. Cette amélioration des comptes publics ne devrait cependant pas durer en 2008, en raison principalement du ralentissement économique lié à la crise financière. En novembre, la Commission prévoyait une détérioration du déficit en 2008, à 0,9%. Ses prochaines prévisions économiques, le 28 avril, devraient être encore plus pessimistes. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc