×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Yaourts: Bio-Activia devient Activia tout court

Par L'Economiste | Edition N°:3131 Le 19/10/2009 | Partager

. Changement d’appellation et de packaging dans une semaine. A l’origine, une directive UE interdisant la dénomination bio. Centrale Laitière emboîte le pas à DanoneLES yaourts commercialisés par Centrale Laitière sous la marque Bio-Activia changeront bientôt de nom. Ils s’appelleront désormais Activia. Centrale Laitière emboîte ainsi le pas au géant Danone, qui a déjà supprimé l’appellation «Bio» au niveau de sa marque de yaourt il y a déjà 3 ans dans l’Hexagone. Contactée par L’Economiste, Centrale Laitière confirme cette décision. L’entreprise affirme avoir déjà pris les dispositions nécessaires pour le changement des emballages. Le nouveau packaging sera incessamment dans les rayons des épiceries et grandes surfaces. De sources proches des producteurs laitiers, les nouveaux pots de yaourt Activia seront mis en vente dans une semaine au plus tard. Le temps d’écouler les derniers stocks de Centrale Laitière.A l’origine de ce changement, une directive européenne sur la filière biologique. Celle-ci interdit strictement l’utilisation abusive des vocables protégés à l’instar de «bio», «écolo» ou encore «organique»… pour des produits qui ne sont pas issus de ce mode de production ou dont le process de production n’obéit pas à la chaîne du bio.«Pour produire du lait bio, il faut que tous les intrants soient bio en plus d’une traçabilité rigoureuse. Est-ce le cas aujourd’hui? D’autant plus que la question des produits laitiers bio s’est déjà posée en France et que l’appellation a été changée», s’interroge Mohamed Khouyi Baba, producteur laitier et ancien directeur de la Fédération nationale de la production laitière. Pour produire un lait bio, «il faut absolument éviter l’aliment composé industriel, vérifier même l’origine de l’eau (une vache laitière consomme jusqu’à 100 litres d’eau/jour)», ajoute le producteur. Les compléments minéraux vitaminés sont également indispensables à une vache laitière. Mais ils ne sont pas bio!Est-ce qu’il y a une collecte sélective? Pour avoir un yaourt bio, il faut faire une collecte sélective et disposer de citernes spécialement conçues pour ce type de lait. La chaîne de fabrication doit également être dédiée uniquement à ce produit, précise l’éleveur-producteur.Par ailleurs, même si l’emballage va changer, la composition de ce yaourt restera la même: une formule de lactobacillus bulgaricus et du streptococcus thermophilus présents dans tous les laits fermentés et du bifidus actif.Hassan EL ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc