×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Washington défend toujours le Forum de l’avenir

Par L'Economiste | Edition N°:2123 Le 05/10/2005 | Partager

. L’initiative américaine est “complémentaire” du processus de Barcelone. Les présidentielles en Egypte sont un premier pas vers la démocratie «LE Forum de l’avenir n’est en aucun cas une alternative au Processus de Barcelone». L’affirmation est de J. Scott Carpenter, sous-secrétaire d’Etat adjoint au bureau des Affaires du Proche-Orient, lors d’un point de presse donné lundi dernier à Rabat, en marge du colloque international sur le pluralisme politique et les processus électoraux (cf. www.leconomiste.com). Selon le responsable américain, le Forum est un outil complémentaire du partenariat euroméditerranéen. “Chacune des deux initiatives a ses forces et ses faiblesses. Mais elles ne sont pas antagonistes. Preuve, en est que l’Espagne, fer de lance du Processus de Barcelone, participe activement au Forum”, a affirmé celui qui a également la charge de l’Initiative de partenariat au Moyen-Orient (MEPI).Revenant sur le colloque concernant le pluralisme politique et les processus électoraux, Carpenter a affirmé que cette rencontre a été l’une des rares, voire l’unique occasion d’établir un dialogue entre les gouvernements et la société civile de la région. “Ce dialogue est parfois difficile, mais à travers cette initiative, nous avons eu la preuve qu’il est possible”, s’est-il félicité. Les conclusions primordiales de ce colloque se résument en quelques points essentiels. A commencer par le besoin exprimé par les 400 participants de mettre en place des standards internationaux auxquels les processus électoraux dans la région doivent obéir. L’impératif de mettre en place des instances de contrôle de ces processus, locales et internationales, a également été souligné. Il en va de même de la promotion de la participation féminine. “Nous avons relevé avec beaucoup d’enthousiasme la volonté d’améliorer la représentativité des femmes aux élections”. Une question s’est imposée d’elle-même à cette occasion. Elle se rapporte aux dernières élections présidentielles en Egypte. Le commentaire du responsable américain s’est voulu rassurant, mais prudent. “Il y a quelques mois seulement, personne n’aurait cru que des présidentielles à plusieurs candidats pouvaient avoir lieu en Egypte. Il s’agit pour nous d’un premier pas vers la démocratie, mais qui n’a pas été parfait”, a-t-il nuancé. Selon lui, les élections parlementaires qui auront lieu le 8 novembre dans ce pays seront décisives. Il s’est refusé à commenter le dernier coup d’Etat en Mauritanie, par “manque d’informations”. A noter que la prochaine réunion du Forum de l’avenir aura lieu en novembre 2005 à Bahreïn. Elle coïncidera avec la célébration du dixième anniversaire du Processus de Barcelone.Tarik QATTAB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc