×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Courrier des Lecteurs

    Wafa Gestion lance sa Sicav diversifiée

    Par L'Economiste | Edition N°:288 Le 10/07/1997 | Partager

    Le secteur de la gestion collective de l'épargne a encore de beaux jours devant lui. La manne de prédilection est du côté des dépôts à terme des banques. Wafa Gestion avec ses 2,5 milliards d'encours et sa gamme de 8 OPCVM ne cesse d'innover en termes de produits.


    A voir les performances réalisées par Wafa Gestion en un an et demi, on peut dire que l'activité de gestion collective de l'épargne se porte bien. Les perspectives de croissance sont encourageantes, car les 32 OPCVM commercialisés n'ont pas épuisé toutes les ressources disponibles sur le marché... Et les gestionnaires de fonds n'ont pas dit leur dernier mot en matière d'innovation de produits de placement. Pour l'heure, l'encours global de l'épargne collectée avoisine les 7 milliards de DH constitués essentiellement de fonds transférés des produits de placement "classiques". Cette manne est loin d'être épuisée, puisque les comptes et bons à échéance auprès du secteur bancaire constituent un gisement de plus 50 milliards de DH (données du GPBM). Avec un encours de 2,5 milliards de DH et une part de marché de 40%, Wafa Gestion commercialise une gamme de 8 OPCVM dont trois actions pures, quatre obligataires purs et un monétaire (le premier de la place). Pour pallier l'absence de législation en matière de fonds monétaires, il est prévu d'introduire une disposition dans le texte de loi. Une commission réunissant la Direction du Trésor et les professionnels devrait déboucher sur l'élaboration d'un projet de texte instituant officiellement l'OPCVM monétaire, l'objectif étant de dynamiser le marché des TCN notamment. "A l'instar des autres places, le marché obligataire doit devenir le premier compartiment à même d'absorber l'énorme gisement des dépôts à terme", explique M. Abelhak Errakhmi, directeur général de Wafa Gestion. Il offre également aux entreprises l'opportunité d'une gestion active de leur trésorerie.

    Par ailleurs, Wafa Gestion s'apprête à lancer ces jours-ci une Sicav diversifiée Cap Equilibre aux côtés de ses deux produits-phare, Cap Régularité (obligataire pur) et Cap Opportunité (action pure). "Cap Régularité a été conçu comme un produit de substitution des comptes à terme garantissant un rendement normal à l'investisseur et Cap Opportunité s'apprête plus aux investisseurs tentés par les produits de placement à moyen et long termes plus risqués", précise M. Errakhmi. Cap Equilibre observera, pour sa part, un dosage entre actions et obligations.
    Pour nourrir ce succès, le directeur de Wafa Gestion ne se fait pas d'illusions. Education du grand public et des entreprises et vulgarisation du produit auprès du réseau placeur requièrent un investissement permanent et soutenu. Outre les séminaires grand public et les semaines de formation périodiques en faveur du réseau, Wafa Gestion a développé un nouveau concept. La formation continue vise à combler les lacunes du personnel des agences. "Nous ne pouvons nous limiter à une semaine de formation ponctuelle. De plus, il est primordial de démocratiser la formation, compte tenu du cachet grand public du produit". Il s'agit donc de cycles de formation en agence d'une demi-journée, décomposée en trois phases: réunion et entretien avec le directeur d'agence puis avec son adjoint et, enfin, formation du personnel après fermeture du guichet. Le programme a été lancé durant le second semestre 1996 et, depuis, suit son cours de façon ininterrompue. Trois responsables de Wafa Gestion se relaient pour assister le réseau.

    La gamme de Wafa Gestion


    Wafa Gestion est la première so-ciété à lancer les OPCVM sur le marché. Elle est également la première à avoir commercialisé un OPCVM monétaire, FCP Cap Trésorerie. Le produit s'adresse aux personnes morales sans exclure les personnes physiques. La durée minimale de placement recommandée est de 3 mois. Les trois OPCVM actions sont constitués d'une Sicav, Cap Opportunités, et de deux FCP, Cap Al Moucharaka et Patrimoine Actions. La durée minimale de placement recommandée est de 2 ans au moins.
    Quant aux OPCVM obligataires, ils regroupent une Sicav, Cap Régularité et trois FCP, Cap Revenus, Patrimoine Obligations et Patrimoine Revenus. La durée minimale de placement recommandée est de 6 mois au moins.

    Mouna KABLY

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc