×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Voyages organisés : Les agences découvrent le marché intérieur

    Par L'Economiste | Edition N°:40 Le 30/07/1992 | Partager

    L'été est souvent l'occasion pour découvrir de nouveaux horizons. La formule du voyage organisé se développe. Elle permet aux estivants qui disposent d'un certain revenu de faire le tour du monde sans se soucier de l'organisation du voyage. A condition de payer le prix.

    LE voyage organisé n'est pas encore entré tout à fait dans les murs des estivants marocains", tel est le constat des professionnels du tourisme marocain en ce début d'été 1992.
    Souvent associé à une agence, le voyage organisé reste le fait de quelques touristes marocains désirant confier l'organisation de leur voyage à de "vrais professionnels" sans avoir à se soucier des problèmes d'hébergement, de transport "Tout est donc prévu et arrangé dans les moindres détails pour satisfaire au maximum le client", nous explique M. Fouad Lahbabi, Directeur Général de Comanav Voyages. Dans ce but, des voyages de repérage sont organisés par les différentes agences de voyages aussi bien à l'étranger qu'à l'intérieur du Maroc pour les nouvelles destinations. Leur durée peut varier entre 2 et 3 jours en fonction de la destination et des différents problèmes pouvant surgir.

    Prix de groupe

    Après une année 1991 difficile en matière touristique, les professionnels du tourisme fondent un grand espoir sur le développement de la "formule" voyage organisé. A ce titre, des campagnes publicitaires ont été lancées par les agences de voyages dans différents médias pour exploiter ce nouveau créneau susceptible de développer le tourisme national. De nombreuses destinations sont proposées pour répondre aux besoins d'une clientèle avide de découvrir de nouveaux horizons ou désirant renouveler une expérience déjà effectuée à titre privé auparavant.
    D'après les professionnels, le coût en devises des voyages à l'étranger se trouve réduit puisque le recours à la formule de groupe permet de diminuer le prix de revient des transports. La baisse de coût est de l'ordre de 30% pour le transport aérien. Outre le fait de bénéficier du prix de groupe, l'intégralité du voyage est payable en Dirhams et l'estivant peut bénéficier de l'orientation et de la sécurité garanties par les professionnels.

    Formule pour privilégiés

    Longtemps réservée à une classe marocaine disposant de hauts revenus et à une clientèle étrangère, la formule "voyage organisé" commence à se développer auprès d'une population de plus en plus jeune et disposant d'un pouvoir d'achat "moyen et haut de gamme".
    Pourtant, l'impact des voyages organisés sur le consommateur marocain reste très limité. Les raisons citées par les professionnels sont la "méfiance" vis-à-vis des agences de voyages et la faiblesse du revenu d'une grande partie de la population marocaine.
    Concernant le premier point, ce recours à l'agence est souvent considéré comme un "luxe" rendant le prix du voyage plus élevé en raison des commissions et des frais relatifs à l'organisation du voyage.
    La deuxième raison est, quant à elle, liée au revenu moyen de la majorité de la population marocaine. Souvent faible, le revenu disponible ne permet pas au Marocain "majeur" de recourir aux services des agences de voyages.

    Voyages à l'étranger

    Pour les voyages organisés à l'étranger, ils sont devenus possibles pour les Marocains depuis la publication de la circulaire de l'office des changes n° 1562 du 29 Mars 1991. Celle-ci autorise les exportateurs de services à bénéficier d'un Compte Convertible de Promotion des Exportations (C.C.P.Ex.). Ils pourront ainsi bénéficier d'une dotation en Dirhams convertibles fixée à 10% des devises qu'ils peuvent rapatrier. Cette dotation peut servir à régler des frais liés à l'activité professionnelle (3% de la dotation) et à proposer des voyages organisés à leur clientèle marocaine à un moindre coût grâce à la formule des groupes (7% de la dotation).
    Pour exploiter ce nouveau créneau les agences de voyages ont lancé des campagnes promotionnelles. D'après une étude de marché faite par certaines agences de voyages, environ 500.000 Marocains seraient susceptibles de voyager à l'étranger et d'engager des frais de voyage supérieurs à 10.000DH.
    Au niveau des produits offerts pour les touristes marocains désirant se rendre à l'étranger , les gammes sont assez variées. A côté des grandes agences de voyages "connues pour leur sérieux", existent d'autres agences de voyages plus petites qui, "à défaut d'organisation rigoureuse et de moyens suffisants, annulent parfois les voyages prévus ou limitent les escales", précisent les agences les plus importantes. Pour les petites agences, "les difficultés s'accroissent depuis l'instauration des visas un peu partout en Europe".
    Wagons-Lits-Tourisme propose des produits Sotair, filiale d'Air France, commercialisés par la marque J et Tour.
    L'agence propose des forfaits vacances de tours opérateurs français pour la clientèle marocaine.
    Le départ de ces voyages "à la carte" se fait à partir de la France, mais le prix à payer est en Dirhams. Les destinations proposées sont les USA, le Canada, la Thaïlande, les Caraïbes, les Seychelles, les îles Maurice, Tahiti, le Mexique Les prix pratiqués sont variables. Ils sont fonction des destinations et de la prestation fournie. En moyenne, le prix d'un voyage est de l'ordre de 20.000DH.
    Comanav Voyages a prévu pour cet été l'Espagne avec l'exposition universelle de Séville pour des prix oscillant entre 5.000 et 7.000DH pour 4 nuits en chambre, avec petit déjeuner et avion compris.
    L'agence a aussi prévu un voyage en Chine pour un prix compris entre 20.000 et 30.000DH en fonction des hôtels pour 10 jours. Eurodisney est une autre destination "à la mode". Son prix est de 1.200F.F, par jour et par personne. Par ailleurs des séjours d'une semaine en Méditerranée (Estepona, Côte d'Azur) sont proposés pour 2.300DH en demi-pension.
    Atlas Voyages, quant à elle, propose des séjours aux Etats-Unis pour 19.500DH, à Séville pour 5.280DH, en Grèce-Turquie pour 16.000DH et des séjours dans les Clubs Méditerranée situés hors du Maroc. Pour celui de Marbella une semaine en pension complète coûte environ 8.870DH. Pour Faro en Portugal la même formule coûte 10.900DH.

    A.L.

    Les prix de quelques formules

    AU Maroc, le prix du voyage organisé pour un séjour compris entre 7 et 15 jours varie dans une fourchette comprise entre 1.200 et 6.420DH.
    Ces prix comprennent les frais de transport, l'hébergement, la restauration et l'animation. "Il va de soi que la qualité des prestations et de l'hébergement est fonction du prix", nous déclarent les professionnels.
    Ainsi pour 1.200DH, Atlas Voyages propose cet été une semaine au Club Essalam d'Agadir en demi-pensions animation comprise.
    Pour 1.750DH, Ico Tours International propose un séjour d'une semaine en demi-pension à l'hôtel Oasis d'Agadir. Pour 2.050DH, la même agence propose une semaine en demi-pension à l'hôtel Anezi d'Agadir.
    Pour 2.660 Dirhams, Atlas Voyages propose un séjour d'une semaine au M'diq Club Eldorado en demi-pension. Dans la même ville, Ico Tours propose un séjour d'une semaine pour 2.640DH en demi-pension à l'Holiday Club avec réduction pour les enfants. Dans le haut de gamme au Maroc, Atlas Voyages propose des séjours au Club Méditer-ranée pour des prix allant de 2.760DH à El Hoceima et 6.420 à ceux de Cabo Négro (Yasmina) ou Restinga (Smir). Pour 6.020DH, celui d'Agadir vous est proposé, et pour 4.310 c'est celui de Tanger. Des réductions allant jusqu'à 50% sont consenties pour les enfants. Le prix des séjours au Club Méditerranée comprend toutes les prestations, "même l'extraordinaire", comme l'annonce une publicité à la télévision. L'accès au Club Méditerranée pour les Marocains est cependant limité. Un quota est fixé par le Club. Il ne doit pas dépasser 10% de la capacité d'accueil.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc