×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

VOLVO taille dans ses effectifs

Par L'Economiste | Edition N°:53 Le 12/11/1992 | Partager

Confronte à un marché atone, le constructeur suédois Volvo se résout à fermer deux de ses trois usines d'assemblage en Suède et à supprimer 3.760 emplois. Un plan de redressement qui devrait se traduire par 5,2 milliards de Couronnes d'économies.

Le site de Kalmar, qui produit la 960, cessera donc son activité à la mi-1994. L'unité d'Uddevalla, spécialisée dans la production de la 940, devrait fermer au printemps prochain.

Conséquence: la capacité de production de Volvo tombera de 370.000 unités par an à 1 environ 300.000 unités dans moins de deux ans (Nedcar, le joint-venture avec Mitsubishi étant exclu) et 1.600 emplois, sur un effectif dans l'automobile qui était de 30.400 à fin 1991, seront supprimés. Pour éviter de licencier, le groupe envisage de procéder à des reclassements internes.

Le plan d'austérité prévoit également l'arrêt, en 1993, de la production de la 240, qui devrait être produite en 48.000 exemplaires cette année.

Compte tenu de la situation financière de son groupe, M. Sören Gyll, le PDG, juge nécessaire de prendre des mesures plus sévères et d'adapter l'organisation aux conditions du marché. Les Etats Unis, qui sont le principal marché d'exportation de Volvo, n'absorberont cette année que 70.000 unités au lieu de 100.000 habituellement. La dégradation des comptes de Volvo est également imputable aux poids lourds, dont les ventes se sont effondrées. Les signes d'amélioration du marché et de croissance des ventes étant imperceptibles, selon les termes du président de Volvo Truck, M. Sten Langenius, un plan de rationalisation a été approuvé dernièrement. Son objectif consiste à réduire les coûts de 2,5 milliard de Couronnes d'ici à 1995. Quelque 1.980 emplois seront ainsi supprimés. La filiale AB Volvo Penta, spécialisée dans la fabrication de moteurs marins et industriels, ne sera pas épargnée par les réductions d'effectifs, puisque 186 suppressions sont déjà envisagées. A l'Automne 1990, Volvo avait déjà lancé un premier plan d'économies pour tenter d'enrayer la chute de ses profits. Depuis cette date, 11.000 emplois ont déjà été supprimés. Ajoutés aux 3.760 prévus, ce sont 4.000 emplois qui vont disparaître.

Confiant, le président Volvo assure que son groupe dégagera un bénéfice de 5,5 milliards de Couronnes en 1995.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc