×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Vol, dégâts des eaux, incendie : Vacances: Des précautions avant de partir

Par L'Economiste | Edition N°:243 Le 15/08/1996 | Partager


A cause d'un robinet mal fermé ou une tuyauterie de gaz endommagée, bien des surprises peuvent vous attendre au retour de vacances. Mais c'est surtout le risque de vol qui hante la plupart des personnes qui font appel aux services de sociétés de gardiennage. Motif: le mois d'août est la haute saison du cambriolage.


Les automobilistes connaissent le rituel: avant de prendre la route, quelques vérifications sont incontournables: l'état des freins, de la suspension, des roues, des amortisseurs, des phares... Ce raisonnement vaut aussi pour les résidences vidées de leurs pensionnaires en cette période où une deuxième vague de vacanciers du mois d'août s'apprête à prendre quelques semaines de repos.

A la veille d'un départ en vacances, il est utile de prendre un minimum de précautions, suggèrent les professionnels de la sécurité. Que de fois les plaisirs sont gâchés au retour d'un dépaysement sur la Costa del Sol ou des parcs d'attraction à Orlando en Floride. Assurer la sécurité à sa résidence ou son appartement, c'est d'abord et avant tout une question de bon sens, explique M. Mustapha Makhloufi administrateur de M.C.E, une PME casablancaise spécialisée dans la sécurité.

Décrocher son téléphone


Des gestes élémentaires peuvent pourtant s'avérer efficaces: vérifier soigneusement les vannes, la tuyauterie d'alimentation d'eau, les installations de gaz, laisser ouverte la bouche d'incendie, éteindre le disjoncteur principal d'électricité... Il est même conseillé de décrocher son téléphone "pour ne pas donner des indices de votre absence aux voleurs". Tout comme simuler la présence en branchant les appareils hi-fi sur un système temporisateur qui déclenche automatiquement la musique à intervalles réguliers. Selon les professionnels, ces précautions peuvent servir aussi de premier dispositif de dissuasion à l'encontre de voleurs... Mais il semble que les cambrioleurs poussent le bouchon plus loin qu'on ne l'imagine: pour s'assurer de l'absence de toute personne dans un domicile, ils surveillent le remplissage et la rotation des poubelles avant d'établir leur plan.

Ce train de mesures constituent en quelque sorte le "SMIG" sécurité, explique M. Mohamed Sidate, chargé du département électronique chez Wackenhut, filiale de la société américaine spécialisée dans la sécurité. Mais elles ne vous mettent pas à l'abri, ajoute-t-il.

Si l'on en croit les opérateurs de la sécurité et du gardiennage, la hantise numéro un de leurs clients est le vol. Le mois de juillet et surtout celui d'août représentent la période de haute saison du cambriolage des domiciles, conviennent-ils. "La seule dissuasion d'un chien de garde n'est plus suffisante". Ils reconnaissent cependant que la présence de notre bon vieux ami constitue un excellent complément au gardiennage. D'ailleurs, les gardiens affectés aux villas et aux résidences privées sont quasi-systématiquement accompagnés de maîtres-chiens.

4.000 à 4.500 DH toutes les 12 heures


Face à la montée de la délinquance, le cap de la sentinelle de maison est aujourd'hui dépassé, affirme M. Dominique Ney, directeur général d'Adia Maroc, filiale du géant helvétique du travail temporaire et de la sécurité. Le risque est d'autant plus grand que l'attention d'un seul gardien ne peut être maintenue 24 heures sur 24. Du reste, "les risques de connivence avec les voleurs ne sont pas totalement exclus".

"Nous avons des clients qui avaient été volés par leur propre gardien", confie M. Sidate. D'où l'intérêt de recourir au gardiennage professionnel, assure un opérateur. Au recrutement, les entreprises de gardiennage passent au peigne fin le CV des candidats et exigent un extrait du casier judiciaire, quoique... Les gardiens se relayent toutes les douze heures. Ils sont équipés d'alarmes individuelles et reçoivent une formation anti-incendie, explique M. Hamza El Moustaghsir de R.M.O.

Toutes les sociétés de gardiennage souscrivent une assurance multirisque pour se couvrir contre le risque de cambriolage des résidences qu'elles surveillent. En cas de vol, l'assurance dédommage partiellement le client.

Il vous en coûtera en moyenne entre 4.000 et 4.500 DH (hors taxes) par tranche de douze heures. Mais cette fourchette n'a qu'une valeur indicative, tempère un professionnel, "en raison de la guerre des prix qui fait rage dans le secteur". De manière générale, les professionnels déconseillent de miser seulement sur un système de surveillance électronique. "La présence physique reste incontournable".

Sur la seule ville de Casablanca, une vingtaine d'entreprises assurent des prestations de sécurité. Elles ciblent en général des sociétés et, de plus en plus, des résidences de particuliers. Concernant ce segment, la demande émane surtout des dirigeants d'entreprise qui font déjà appel à ce type de prestations pour le compte de leur société. Malgré tout, le marché demeure encore étroit. Les gens ne sont intéressés qu'après avoir été victimes d'un cambriolage, affirme M. Jamil Benharbit, directeur commercial de Es Data. "La logique préventive n'est pas encore ancrée dans les murs". Ici comme ailleurs, les références sont indispensables pour s'ouvrir des portes. Ceci est d'autant plus important que les clients se méfient de leurs interlocuteurs à qui ils confient la garde de leur domicile. "On nous pose dix mille questions", confirme l'administrateur de M.C.E.

Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc