×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Vodafone veut se développer en Chine

Par L'Economiste | Edition N°:2655 Le 20/11/2007 | Partager

. Et en Afrique s’il obtient le contrôle de VodacomLE groupe britannique de téléphonie mobile Vodafone est prêt à profiter de la réforme du secteur des télécommunications envisagée en Chine pour s’y développer un peu plus, selon des propos de son directeur général Arun Sarin rapportés hier dans le Financial Times. Vodafone possède actuellement 3% de China Mobile, plus gros opérateur de téléphonie mobile de Chine et du monde, et quatrième entreprise mondiale par la capitalisation. Cette part, achetée 3 milliards de dollars, en vaut actuellement 13 milliards. «C’est une jolie cagnotte, soit pour rester là où nous sommes, soit pour la mettre où nous pourrions en avoir envie», a-t-il déclaré. Le journal rappelle que le gouvernement chinois envisage actuellement une restructuration du secteur des télécommunications, aux termes de laquelle la concurrente de China Mobile, China Unicom, pourrait être scindée, et ses actifs de téléphonie mobile répartis entre les deux opérateurs de téléphonie fixe China Telecom et China Netcom. Selon le FT, ces changements pourraient offrir à Vodafone l’occasion d’échanger ses 3% dans China Mobile pour une plus grosse part dans une autre compagnie chinoise. «Franchement, quoique le gouvernement chinois veuille que nous fassions, pour peu que ce soit bien et responsable, nous le ferons», a indiqué le dirigeant. Il a souligné que le marché chinois n’était pénétré qu’à hauteur de 35% par le téléphone portable, «ce qui signifie qu’il y a beaucoup à faire. Voudrions-nous participer davantage? Bien sûr! a-t-il dit. Sarin a aussi indiqué que Vodafone cherchait à accroître ses partenariats en Inde sur le partage de réseau, et qu’il aimerait se développer en Afrique s’il obtient le contrôle de Vodacom, le plus gros opérateur sud-africain.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]te.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc