×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Visite virtuelle de la maison du 21ème siècle

    Par L'Economiste | Edition N°:588 Le 06/09/1999 | Partager

    · Elle n'existe pas encore, mais elle permettra un grand confort d'habitation en utilisant des matériaux «intelligents»

    EN ce début janvier 2020, une future propriétaire choisit l'appartement qu'elle souhaite faire construire: connectée à l'Internet, elle peut visiter en images virtuelles et sous tous les angles son logement potentiel et également tester les décorations de son choix.
    L'appartement l'intéresse. Elle se rend alors chez le promoteur pour une visite plus approfondie. Coiffée d'un équipement trois dimensions complet, casques et gants, elle se déplace virtuellement dans un appartement qui n'existe pas encore. Mais elle peut en tâter les murs et le parquet, s'allonger sur son futur lit, se pencher au balcon...
    Convaincue par l'agencement et la situation, elle étudie maintenant les options proposées par le promoteur qui doivent lui permettre de réaliser un logement sur mesure. Son système de chauffage pourra être piloté individuellement par télécommande pour créer autour de chaque habitant sa propre bulle thermique. Ses vitres photochromes s'assombriront en fonction de l'intensité lumineuse. Ses stores se dérouleront selon la position du soleil. Et ses murs autonettoyants avaleront la poussière. Elle pourra également disposer d'écrans géants intégrés dans les murs, d'une centrale d'aspiration qui nécessitera uniquement le branchement d'un tuyau et évitera ainsi le transport d'un aspirateur, d'une centrale de contrôle de la qualité de l'air, de nez électroniques diffusant de bonnes senteurs.
    Quelques années plus tard, elle pourra se créer un nouvel espace. Grâce à la généralisation des cloisons amovibles, elle pourra bouleverser l'agencement des pièces, même des salles de bain et des cuisines. Les systèmes de connexion seront simplifiés et les éléments immobilisés, comme les baignoires, éviers, seront beaucoup plus faciles à déplacer.
    C'est l'introduction de ces nouvelles possibilités, faisant intervenir à la fois la domotique -le contrôle électronique des logements- et les matériaux intelligents, permettant de réagir aux modifications de l'environnement extérieur, qui devrait marquer le logement du siècle prochain.
    Selon les experts, l'installation à grande échelle de matériaux intelligents conduira à la révolution dans le bâtiment.
    Ces matériaux existent déjà, mais à un stade encore expérimental. A l'inverse des matériaux utilisés actuellement et qui sont passifs, comme le liège destiné à assourdir le bruit, un matériau intelligent est capable de s'adapter aux changements extérieurs comme s'il était vivant, précisent ces experts. Grâce à l'incorporation de capteurs, de puces ou de micro-ordinateurs, il peut réagir comme la peau et être ainsi apte par exemple à absorber l'humidité ou créer une ventilation dès que la température atteint un certain niveau.


    Haro sur le bruit


    LE plus intelligent des matériaux et celui qui devrait avoir le plus de succès sera celui capable d'annuler le bruit, estime d'autres experts. Le bruit est la préoccupation première des habitants qui se plaignent tous du niveau sonore trop élevé des habitations. Ces spécialistes précisent que, grâce à des techniques déjà employées dans l'automobile ou l'aéronautique, chacun aura le loisir de dormir la fenêtre ouverte, même dans un environnement bruyant, grâce à des claustras permettant de faire entrer l'air mais pas le bruit, ou grâce à la présence autour du lit de petits haut-parleurs intégrés diffusant un contre-bruit neutralisant les bruits indésirables.

    Wissal SEGRAOUI (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc