×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Politique

Visite royale dans les provinces du Sud
Le conseil des affaires sahariennes ressuscité

Par L'Economiste | Edition N°:2238 Le 21/03/2006 | Partager

. Un discours du Souverain attendu samedi prochainLE Souverain a entamé depuis hier une visite d’une semaine dans les provinces du Sud. Même si ce déplacement s’inscrit dans le cadre des visites qu’il effectue à travers différentes régions du pays, il acquiert une importance capitale au regard des enjeux à l’ordre du jour. En effet, un processus de consultations des partis politiques, pour étoffer le projet d’autonomie, est déjà lancé. Ceux-ci devront enrichir l’offre marocaine qui sera présentée en avril prochain aux Nations unies. D’ailleurs, le Souverain compte impliquer également les populations locales. «Au même titre que les partis politiques, les populations et les élus de la région, notamment les chefs de tribus, connus pour leurs expériences et leur sagesse, seront consultés à leur tour pour recueillir leurs vues sur le projet de mise en œuvre d’une régionalisation avancée et adaptée aux spécificités de cette région», avait annoncé SM le Roi le 6 novembre dernier à l’occasion du trentenaire de la marche verte. Dans cette perspective, les observateurs s’attendent à voir le Souverain procéder à la restructuration du haut conseil consultatif des affaires sahariennes. Cette instance, créée au temps de feu Hassan II, n’a pas fonctionné. Aujourd’hui, il s’agit de lui redonner un contenu concret pour le redynamiser. Un président originaire des provinces du Sud devrait être désigné. L’objectif est d’accorder à ce conseil la place et la dimension stratégiques qui lui reviennent. L’initiative sera très appréciée puisqu’elle participera à l’animation et à la conduite du débat pour une solution politique, basée sur une large autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine. D’ailleurs, le Souverain pourrait prononcer un discours, samedi prochain, à partir de Laâyoune. En tout cas, le gouvernement, conduit par le Premier ministre, est invité à faire le déplacement pour assister à ce grand évènement. Sur le plan diplomatique, la visite royale peut être perçue comme une réponse aux manœuvres du Polisario au cours de ces dernières semaines, appuyé et armé par l’Algérie, qui a violé le droit international dans la région Tifariti. Cette zone tampon, située entre le mur de sécurité et la frontière algérienne, devait rester neutre pour respecter le cessez-le-feu décrété depuis 1991. M. C.


Les projets de l’eau

A Boujdour, le Souverain doit donner le coup d’envoi à plusieurs projets, notamment dans les domaines de l’eau potable, la pêche et l’éducation. Au bureau d’Abdeslem Joulid, chef de la délégation régionale de l’Onep, les pancartes des projets futurs dans la région sont prêtes. L’eau est précieuse dans les provinces du Sud. A cet effet, l’office a programmé la réalisation d’une deuxième station de dessalement de l’eau de mer à Laâyoune d’un débit de 150 litres par seconde. L’objectif est de satisfaire les besoins en eau potable de la ville et des centres El Marsa et Foum El Oued jusqu’en 2015. Le coût de ce projet s’élève à 200 millions de DH. A Boujdour, l’office projette de réaliser un réseau d’assainissement sur un linéaire de 32 kilomètres, une station de pompage et une station d’épuration. Le tout pour un budget de 56 millions de DH. L’achèvement des travaux est prévu pour avril 2007. L’Agence des provinces du Sud y contribue à hauteur de 11 millions de DH. M.Bk

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc