×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Vers une synergie public/privé

Par L'Economiste | Edition N°:2913 Le 02/12/2008 | Partager

. Elle peut être vitale pour plusieurs maladies. Le budget 2009 prévoit 20 millions de DH pour ce partenariat. Trois nouveaux CHU à Tanger, Agadir et OujdaLe département de Yasmina Baddou, la ministre de la Santé, examine aujourd’hui les moyens pour une synergie entre l’hôpital public et privé. Le ministère et l’Association nationale des cliniques privées du Maroc débattent de la possibilité pour les citoyens de bénéficier des prestations de ces cliniques en contrepartie d’une tarification unifiée. Dans le budget 2009, 20 millions de DH sont alloués pour le renforcement du partenariat entre les professionnels de la santé, le secteur privé d’une part et la société civile d’autre part. Cette synergie peut être vitale dans plusieurs cas de maladies comme l’hémodialyse. Il est prévu, dans ce sens, le renforcement des infrastructures actuelles, tout en les dotant des ressources humaines et des médicaments nécessaires. Près de 60 millions de DH ont été débloqués pour la prestation de ces services auprès du secteur privé. Ainsi, 1.500 malades inscrits dans la liste d’attente peuvent bénéficier de ces soins. Le ministère de la Santé a programmé dans son plan d’action santé 2008-2012 le déploiement de 38 nouveaux hôpitaux locaux en vue de rapprocher les soins hospitaliers de la population et de mieux organiser le recours vers les hôpitaux provinciaux puis régionaux. «Notre objectif est de garantir l’équité et la qualité de l’offre de soins, ainsi que l’efficacité de la prise en charge des patients», indique Rahal El Makkaoui, secrétaire général du ministère de la Santé. Le budget 2009 prévoit pour la santé: un budget en augmentation de 20,3% à 9,7 milliards de DH. Le plan d’action envisage des opérations de réhabilitation et la mise à niveau des équipements de 27 structures sanitaires réparties sur 24 provinces et préfectures du Royaume. La priorité est accordée en la mise à niveau de services prioritaires dont notamment la maternité et les urgences. Sur le plan du développement du réseau des centres hospitaliers universitaires, le ministère est en train d’achever les travaux au niveau des CHU de Marrakech, de Fès, en plus de la programmation de 3 nouveaux CHU à Tanger, Agadir et Oujda. D’un autre côté, le nouveau décret d’organisation hospitalière exige de la direction de l’hôpital l’élaboration et l’adoption des projets d’établissements hospitaliers (PEH) avant toute opération d’investissements. Ce qui implique une participation active des professionnels de santé à la prise de décision pour l’avenir de l’hôpital public. Dans le même sens, le ministère a mis en place des comités de gestion au sein des centres hospitaliers provinciaux, préfectoraux et régionaux, sous régime Segma. Pour rappel, et en vue d’accompagner la mise en place de la régionalisation dans le secteur de la santé, le ministère a instauré récemment 16 directions régionales de la santé (DRS). Parmi les fonctions déléguées au niveau régional: la gestion prévisionnelle des ressources humaines, l’approvisionnement en médicaments et produits pharmaceutiques et la surveillance épidémiologique et la veille sanitaire (cf. www.leconomiste.com).


Formation continue

Pour 2009, le ministère de la Santé va consacrer une enveloppe budgétaire de 10 millions de DH pour la formation des médecins, infirmiers et cadres administratifs et techniques. Notons que les fonds consacrés à l’Institut national d’administration sanitaire passeront ainsi de 2,5 millions de DH au titre de l’année 2008 à 7 millions de DH l’année prochaine, soit une hausse de 180%.F. Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc