×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Véolia et SOS s’occupent des déchets de Salé

Par L'Economiste | Edition N°:2691 Le 14/01/2008 | Partager

. Les deux entreprises viennent de remporter le marché. Le coût de l’opération avoisine les 45 millions DH par anAprès Rabat et Témara, Salé vient de confier la collecte des déchets et le nettoiement de ses quartiers au secteur privé. Ce sont Véolia et SOS qui ont remporté le marché. Un appel d’offres avait été lancé par la commune. Le marché a été décomposé en deux lots selon l’espace géographique de la ville. Le premier concerne la commune de Tabriquet et ses régions. Le lot a été déroché par la société marocaine SOS. Pour une population de près de 378.000 habitants, le volume des déchets produits par cette zone est estimé à 100.000 tonnes par an. Outre la collecte des déchets, le marché prévoit également le nettoiement des artères de la commune. En contrepartie, cette dernière doit débourser pour SOS près de 25 millions de DH (HT). «Pour assurer cette prestation, notre société va engager un investissement de l’ordre de 27 millions de DH», précise Abdelwafi Said, directeur général de SOS. «Pour le personnel, près de 200 postes d’emploi sont prévus», ajoute-t-il. Selon le responsable de SOS, «décrocher ce marché est un signe de confiance de la part de nos clients sur la qualité de nos prestations dans un marché dominé par des grands opérateurs internationaux». Rappelons que la société marocaine a déjà remporté des contrats dans des petites localités à travers le pays. Il s’agit en particulier de la zone Saknia à Kénitra et la ville de Fkih Bensaleh. Concernant le second lot du contrat (régions de Bettana et Hssain), il vient d’être remporté par Veolia Propreté qui vient de remporter le marché.Dans le cadre du second lot, la filiale française doit assurer la collecte de 78.000 tonnes de déchets avec un coût annuel de près de 20 millions de DH (HT). Pour la direction de Veolia Propreté, le tarif est susceptible d’augmenter selon l’évolution du tonnage des déchets durant la durée du contrat. Pour cette opération, la société française a mobilisé un investissement de 26 millions de DH pour l’acquisition du matériel et des équipements nécessaires. Il s’agit en particulier de 15 bennes dont 10 de gros calibres. L’acquisition de 1.500 conteneurs de capacités différentes et 500 corbeilles de propreté figure aussi au menu. Toujours sur le même chapitre, la direction de Veolia Propreté prévoit d’embaucher environ 200 personnes. Pour les deux lots, la durée du contrat est de 7 ans, jusqu’à 2014. A noter que la filiale de Veolia est déjà présente dans d’autres villes du pays. Il s’agit d’Oujda, de Safi et de l’arrondissement de Hassan à Rabat. Pour un responsable de la commune de Salé, le coût réalisé au titre de ce marché avoisinant 200 DH la tonne est le plus intéressant en comparaison avec les prix pratiqués dans la région qui dépassent 260 DH.


Bab Lamrissa pas compris

La zone de Bab Lamrissa n’est pas concernée par ce contrat. Sur ce point, il faut rappeler que la collecte des déchets provenant de cette région de Salé a été confiée en 2004 à SOS. Et cela dans le cadre d’une gestion déléguée qui prendra fin en 2009. Le coût de la prestation s’élève à 30 millions de DH. A retenir également que le volume des déchets produits par cette région, d’une population de près de 85.000 personnes, s’élève à 130 tonnes par jour. Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc