×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Ventes de poids lourds à fin août : Seul le camion 14 T échappe à la baisse

Par L'Economiste | Edition N°:98 Le 07/10/1993 | Partager

Les ventes de camions sont un reflet de l'activité industrielle et agricole qui se rétrécit. Toutes les catégories connaissent des baisses.

Sur les huit premiers mois de l'année, le cumul des ventes de camions s'est contracté de 22% à fin août 1993, soit 1.958 unités contre 2.494 sur la même période de référence 1992.

Seuls ISUZU et Volvo ont été épargnés par ce recul des transactions.

Les ventes de camions d'Isuzu, qui occupe la seconde position sur le marché avec une part de 31% au lieu de 21 en 1992, lui ont permis d'enregistrer une hausse de 14%, soit 613 unités écoulées en août 1993. Avec 242 ventes et donc un taux de pénétration de 12%, Volvo a progressé de 11%. En revanche, la baisse a été particulièrement sensible pour les marques Mitsubishi (24), Renault (46) et Bedford (92). Mitsubishi, qui occupe encore le premier rang sur le marché avec 39% au lieu de 41 en 1992, a vu ses ventes reculer de 24% à 780 unités. A fin août 1992, Mitsubishi avait pourtant écoulé 1.037 camions, soit une hausse de 33% par rapport à la période équivalente de 1991.Renault, classé troisième, détient 16% du marché. En août 1993, ses ventes chutent de 46% à 315 unités. Enfin, la plus sévère régression (92%) touche les camions Bedford. Leurs ventes ont porté sur 8 unités seulement contre 111 en 1992.

A une exception prés, il ressort de l'analyse des ventes de camions par tonnage que la baisse a concerné toutes les lignes. Mis à part les camions de 14 tonnes dont les ventes s'inscrivant en positif (4,55), toutes les autres gammes de véhicules ont marqué des reculs.

Les véhicules légers touchés

La plus faible régression a intéressé la catégorie poids lourds de 38 tonnes avec 0,39% en août 1993. Sur les 257 unités vendues, 207 sont des Volvo (soit une hausse de 15%) dont le taux de pénétration s'établit à 80% sur ce segment du marché. Les marques Mitsubishi et Renault, avec respectivement 13 et 37 unités vendues, s'inscrivent en baisse de 38 et de 35% .

Les transactions portant sur les camions en 19 et 26 tonnes ont diminué de 44% à 60 unités. Sur ce segment, les marques Mitsubishi, Renault et Volvo ont été toutes les trois touchées par cette diminution. Elle s'est établie à 85% pour Mitsubishi dont la part de marché est tombée de 31% en 1992 à 8% cette année, à 42% pour Renault (33) et à 35 pour Volvo (58).

Les ventes de véhicules utilitaires légers (entre 3,5 et 7,9 tonnes) ont régressé de 29% à 371 unités au lieu de 528 en janvier-août 1992. Le recul a été constaté pour Mitsubishi comme pour Renault et Isuzu tous trois présents sur ce segment du marché. Il est de 22 pour Mitsubishi qui couvre 75 % du marché, de 71% pour Renault (5%) et de 29% pour Isuzu (19%).

Après une progression de presque 2% au cours des huit premiers mois de 1992 par rapport à la même période de 1991, les ventes de camions de 8 tonnes ont fléchi de 22% à 1178 unités en 1993. Les ventes de camions Isuzu, qui ont représenté 24,9% du total des camions de 8 tonnes, se sont élevées à 542 unités contre 434 en 1992. Ce qui a permis à la marque de porter sa part sur ce segment de marché à 46% contre 28% en 1992. Mitsubishi qui occupe le second rang sur ce marché avec 38% au lieu de 39% en 1992 a vu ses ventes se rétrécir de 24% à 453 unités. A la troisième position (14%), Renault a enregistré une régression de plus de la moitié de ses ventes soit 52% à 175 unités contre 371 en 1992. Enfin pour Bedford dont les ventes n'atteignent même plus 1%, la chute s'est établie à 92%.

Autobus et au autocars

Pour ce qui est des autobus et des autocars, les transactions cumulées à fin août 1993 ont concerné 170 unités contre 215 un an plus tôt, soit un recul de 21%. Sur ce marché, la marque Renault occupe la première position (49%) devant DAF (26%), Volvo (18%), Isuzu (4%), et Scania (1%).

S'agissant des autocars de tourisme, les ventes se sont établies à 42 unités, en régression de 20%. Les transactions ont majoritairement concerné les cars de plus de 25 places (31 pour Volvo, 7 pour Renault et 2 pour DAF). Une seule transaction (Renault) a été réalisée au niveau des cars de moins de 25 places.

Les ventes d'autocars de transport public ont atteint 90 unités. Dans la catégorie des moins de 40 places, sur les 27 autocars vendus, 11 sont de Renault. Volvo et Isuzu ont réalisé, respectivement, 14 et 2 transactions.

Sur les 63 ventes d'autocars de plus de 40 places, 29 sont de DAF, 18 de Renault, 13 de Volvo et 3 de Scania.

Enfin, les transactions portant sur les autobus se sont chiffrées à 80 unités en août 1993. Les ventes d'autobus de moins de 40 places sont de 29. Elles se sont réparties entre Renault (19 unités), DAF (8) et Isuzu (2). Pour les autobus de plus de 40 places dont les ventes se sont élevées à 51 unités, c'est Renault qui détient le leadership avec 62% (32 transactions) sur ce segment du marché des poids lourds. DAF avec 17 unités vendues occupe le second rang sur ce marché avec 33%. Isuzu et Mitsubishi se retrouvent aex-quo à la troisième position avec un taux de pénétration avoisinant les 2% .

N. H.

Tableau comparatif des ventes cumulées de camions

sur les huit premiers mois de 1992 et 1993

Tonnage3,5 à 7,981419 à 2638
Janvier à août 19925281,51388107258
Janvier à août 19933711.1789260257

Source : Groupement du Poids lourd et de la Carrosserie (GPLC)

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc