×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Affaires

Vente de poisson
Le marché de gros opérationnel

Par L'Economiste | Edition N°:2889 Le 27/10/2008 | Partager

. La première tranche inaugurée vendredi, à Casablanca. Coût du projet: 70 millions de DHUne halle de vente en gros, un espace de vente de poisson congelé, des ateliers pour les exportateurs, des chambres froides, une fabrique de glace, une aire de traitement des déchets, des locaux administratifs, une infirmerie et un marché municipal pour la vente du poisson au détail. Bref, des infrastructures modernes pour restructurer le circuit de commercialisation du poisson. Une enveloppe de 70 millions de DH a été consacrée à la première tranche du projet réalisé dans la préfecture de Sidi-Othmane, à Casablanca, en partenariat entre l’Office national de la pêche (ONP) et la Commune urbaine de Casablanca (CUC). La nouvelle structure a été construite selon les normes internationales de qualité. D’une superficie de 4,5 ha, elle est équipée d’un système de réfrigération à même de conserver les produits de la mer dans les meilleures conditions. Elle est également dotée d’un système d’information intégrant l’ensemble du processus de commercialisation, depuis l’entrée des produits au nouveau marché jusqu’à leur sortie vers les marchés de consommation. De par sa position géographique, sa proximité de l’autoroute et des principales artères périphériques, le nouveau marché constituera une plateforme logistique incontournable. En effet, il renforcera la disponibilité du poisson sur un plan local et, en même temps, la capacité exportatrice de Casablanca. De plus, il contribuera à assurer une certaine régularité au niveau de l’approvisionnement en poisson et à améliorer le rapport qualité/prix.La deuxième tranche de ce projet, dont les travaux débuteront en 2009 et dureront 12 mois, nécessitera un investissement de 20 millions de DH. Elle portera sur la construction de bâtiments annexes. Il s’agit d’ateliers pour les mareyeurs, d’espaces destinés à abriter une bourse de poisson à l’export et d’équipements socio-collectifs.L’ouverture du nouveau marché au poisson permet de réserver le port de Casablanca aux produits débarqués localement et, par conséquent, de décongestionner l’enceinte portuaire à travers le transfert de la commercialisation du poisson de «deuxième vente» hors du port. La mise à niveau du port casablancais contribuera assurément à améliorer la compétitivité internationale des opérateurs du secteur de la pêche. A rappeler, enfin, que le nouveau marché de gros au poisson est le premier d’un réseau de 10 marchés similaires prévus à travers le Royaume.Hassan EL ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc