×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Vente aux enchères
Henri Rousseau bat les records

Par L'Economiste | Edition N°:3175 Le 22/12/2009 | Partager

. Une de ses œuvres majeures adjugée à 4,4 millions de DH . Total des ventes : 20 millions de DH Le mauvais temps n’a pas empêché les amateurs d’art de faire le déplacement à l’hôtel des ventes de la Compagnie marocaine des œuvres et objets d’art, qui a fait salle comble samedi dernier à Casablanca. Pour sa vingt-huitième vente aux enchères, la Cmooa proposait non seulement de la peinture marocaine et orientaliste mais aussi de prestigieuses œuvres d’art modernes et contemporaines. La plus belle pièce de la vente, intitulée «Le Sultan du Maroc et son escorte» est une des œuvres majeures du travail d’Henri Rousseau, un lauréat des Beaux-Arts de Paris, brillant aquarelliste, fils d’un ingénieur français affecté à la construction du canal de Suez. Il séjourna en Belgique, aux Pays-Bas, en Algérie, en Tunisie mais surtout au Maroc. Cette œuvre réalisée en 1926 a été vendue à 4,4 millions de DH, un record pour le Maroc. Le précédent record concernait une œuvre de Jacques Majorelle, «Moussem à Moulay Dourein» qui avait été vendue à 4,2 millions en 2007. Dans son œuvre, Rousseau peint le Sultan Moulay Youssef sur son cheval, entouré de son escorte de cavaliers. Le sultan trône en maître au centre de l’œuvre, à l’image des scènes mythologiques. L’artiste avait réussi à approcher le sultan, dont il rêvait de réaliser le portrait depuis son premier voyage au Maroc en 1920. Héritier de peintres américains tel Edwin Lord Weeks, Henri Rousseau était amoureux des thèmes nobles arabes. Son univers est peuplé de caïds, de chevaux racés, de ciels lumineux et d’éléments architecturaux importants comme les kasbahs, les murailles…Une autre œuvre signée Edouard Edy-Legrand, datée de 1943, a été vendue à 2 millions. «Troupe berbère de Télouet» fait partie des nombreuses œuvres que ce lauréat des Beaux-Arts de Munich a peintes au Maroc, où il s’est installé à partir de 1933. Son œil était attiré par les fêtes rituelles, les groupes de cavaliers, les réunions de femmes dansant et les musiciennes. Il était amoureux du mode de vie des tribus berbères de Télouet. Côté peinture marocaine, plusieurs records ont également été enregistrés. En effet deux œuvres de Hassan El Glaoui ont été vendues à 1,38 million et 1,02 million. L’un représente une fantasia devant les remparts de Marrakech et l’autre une sortie du sultan. Cet artiste au talent reconnu, fils du Pacha Thami El Glaoui, ne peint plus. Il est âgé de 86 ans. Cinq œuvres de Jilali Gharbaoui ont été vendues au-delà de 200.000 DH, même pour les petits formats. Réalisées dans la décennie 60, ces œuvres traduisent le tempérament tourmenté de cet artiste qui a séjourné à plusieurs reprises en hôpital psychiatrique. Souffrant de dépression, il s’est éteint à l’âge de 41 ans sur un banc public au Champ de Mars à Paris. Aujourd’hui, sa notoriété est internationale. L’un de ses tableaux a trouvé preneur à 930.000 DH, un record pour ce peintre, d’après Farid Ghazaoui, directeur de Cmooa ventes aux enchères. Trois peintures figuratives de Ben Ali R’Bati ont été adjugées à des prix variant entre 350.000 et 650.000 DH. De simple apprenti artisan sans qualification, il était devenu à la fin de sa vie un artiste connu et reconnu, possédant un restaurant et une salle d’exposition. Encouragé par son patron, un peintre portraitiste de la Couronne d’Angleterre installé à Tanger, il avait exposé à Londres en 1916, une date historique pour la peinture marocaine dont c’est la première exposition. Dans une peinture figurative chaleureuse et colorée, il nous livre une description de la vie quotidienne à Tanger au début du 20ème siècle. Les peintres internationaux modernes et contemporains étaient également représentés. Un tableau de Georges Mathieu, artiste français célèbre dans le monde entier, a été vendu à 1 million de DH. A partir de 1947, cet artiste a organisé une série de manifestations destinées à promouvoir ce qu’il nomme «l’abstraction lyrique», un style laissant libre cours au geste de l’artiste, qui, pour se mettre plus encore en danger, peint souvent en public. Membre de l’Académie des Beaux-Arts, il est aujourd’hui âgé de 89 ans. Une encre de chine sur papier de petit format de Pablo Picasso représentant un portrait d’homme barbu de profil et datée de 1931 n’a pas trouvé preneur, pour des enchères qui ont démarré à 700.000 DH. Rappelons que Picasso, artiste espagnol natif de Malaga, est le co-fondateur du mouvement cubiste. Il a fait également beaucoup de figuratif, notamment des portraits, ainsi que des collages. A un moment de sa vie, il était proche du mouvement surréaliste. Plusieurs pièces d’une collection de mobilier signée Louis Majorelle ont été vendues à partir de 45.000 DH, de même que deux sculptures en bronze à patine verte de Salvador Dali, adjugées à 45.000 et 54.000 DH. Trois tables d’Yves Klein, proposées entre 120.000 et 150.000 DH chacune, n’ont pas été vendues. Klein est le créateur en 1956 du fameux IKB (International Klein Blue) et fait du bleu sa couleur de prédilection, symbole du monde immatériel. Plus tard, s’y joindront l’or, couleur-matière de l’alchimie et des icônes, puis le rose, couleur de l’incarnation. Même si certains lots n’ont pas eu l’effet escompté, cette vente aux enchères a été réussie puisque plusieurs records ont été enregistrés. Le total des ventes a avoisiné les 20 millions de DH. Nadia BELKHAYAT

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc