×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Vague de mutations chez les agents d'autorité

Par L'Economiste | Edition N°:961 Le 20/02/2001 | Partager

. Près de 90% sont concernés. Le mouvement des walis et gouverneurs est imminent . Charte communale, code électoral, découpage administratif… les nouveaux textes que les agents d'autorité devront mettre en oeuvreRemue-ménage au Ministère de l'Intérieur. Les nouvelles promotions et mutations sont rendues publiques. Ce mouvement, enclenché par les services de M. Ahmed Midaoui, ministre de l'Intérieur, touche plus de 90% des agents d'autorité que compte le pays. Il concerne plusieurs grades, allant des caïds aux super-caïds en passant par les pachas. Ces derniers sont les premiers adjoints du gouverneur au niveau du périmètre urbain. La vague s'est étendu aux secrétaires généraux des provinces. Sur ce registre, les responsables des DAG dans les provinces (Direction des Affaires Générales), postes souvent occupés par de gros calibres, connaissant les rouages de l'Administration territoriale, sont promus dans la plupart des cas secrétaires généraux. Dans ce mouvement, l'accent a été mis sur les secrétaires généraux, cheville ouvrière de l'Administration de la province. Les cérémonies d'installation ont été présidées par le gouverneur ou le wali de la province. De l'avis des observateurs, des efforts ont été déployés pour rajeunir l'équipe. C'est la Direction du personnel d'autorité, relevant du gouverneur du Ministère de l'Intérieur, M. Brahim Boufous, qui a chapeauté l'opération.. Nouveau concept d'autoritéCe changement est diversement apprécié. Pour certains, il est considéré comme normal, des agents d'autorité étant longtemps restés à leur poste. Un terrain fertile pour voir se développer, ici ou là, des relations de copinage et de clientélisme. Il est temps qu'ils s'en détachent pour établir de nouvelles relations dans un autre environnement. Ces rotations sont salutaires pour tout le monde.D'autres estiment que le Ministère de l'Intérieur aurait pu attendre le début de l'été pour procéder aux aménagements nécessaires. Les agents ont des familles et des enfants en cours de scolarisation. Certains vont jusqu'à dire que c'est la veille de l'Aïd Al Adha. Qu'importe, ce mouvement sera suivi par un autre, très attendu. Celui des walis et gouverneurs est en effet dans le pipe et serait même imminent.En tout cas, il viendra donner un coup de jeune à l'Administration territoriale. Les enjeux sont de taille. Il s'agira non seulement de dessiner les contours du nouveau concept d'autorité mais aussi de se préparer pour faire face aux échéances à venir. Les prochaines élections communales et législatives sont à nos portes. Sur le terrain, ce sont ces commis de l'Etat qui vont les superviser. Il s'agit de mettre en place les agents d'autorité à temps pour leur permettre de connaître les élites locales et les tendances précises de la sociologie électorale. En outre, une nouvelle charte communale, qui organise les collectivités locales, est en cours de discussion au sein d'une commission interministérielle. Ce texte ainsi que le projet de code électoral et le nouveau découpage administratif seront adoptés par le Parlement avant la fin de cette législature. La promesse a été faite par M. Ahmed Midaoui dans l'hémicycle en réponse à une question orale des députés.Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc