×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    Vaccins: L'Institut Mérieux améliore ses profits de 42%

    Par L'Economiste | Edition N°:73 Le 01/04/1993 | Partager

    L'Institut Mérieux, leader mondial des vaccins, a annoncé une progression de 42% de son bénéfice net consolidé à 396 millions de Francs pour l'année 1992. Hors éléments exceptionnels, la hausse atteint 79%. Pour cette année, la filiale de Rhône-Poulenc table sur "une poursuite de l'évolution positive de l'activité et du résultat, à un rythme moins soutenu qu'en 1992". Les performances de l'Institut Mérieux découlent principalement de la bonne santé du marché mondial des vaccins. Les dirigeants du groupe disent clairement que "l'année 1992 a été marquée par une demande accrue de vaccination contre les maladies infectieuses, un objectif prioritaire des politiques de santé dans le monde". Les efforts de redressement et de réorganisation entamés depuis 1989 sont également à l'origine des bons résultats de Mérieux. Après l'acquisition du canadien Connaught, l'endettement net du groupe avait grimpé à 4,3 milliards de Francs. Mais grâce à la cession de plusieurs actifs, il a ramené son endettement à 955 millions de Francs fin 1991 et à 176 millions actuellement. En une année, les frais financiers ont été réduits de 38% et la marge brut d'autofinancement, qui était en dessous de 10% en 1989-1990, est passée à 13% en 1991 et tourne actuellement autour de 16% des ventes.

    Synthèses réalisées par Hakima EL MARIKY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc