×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Vacances pour tous
Près de 150.000 bénéficiaires à ce jour

Par L'Economiste | Edition N°:2343 Le 18/08/2006 | Partager

. 15.000 encadrants. Thème de cette année: La citoyennetéPlus de 150.000 enfants et jeunes ont bénéficié de l’opération «Vacances pour tous « (été 2006). A l’heure où nous mettions sous presse: 80.664 sont partis en colonie à proprement parler (où ils dorment et passent en moyenne deux semaines), près de 52.000 jeunes ont fréquenté les colonies urbaines (fréquentées seulement la journée). Ce sont les dernières données du secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse qui a estimé la fréquentation globale pour toute l’édition 2006 à environ 200.000 personnes. Soit à peu près les mêmes effectifs que l’année dernière.Preuve donc du succès de l’opération et du besoin évident des Marocains d’offrir des vacances à leurs enfants. Soulignons que le drame qui a coûté la vie à six petites filles n’a pas effrayé les parents qui continuent de faire confiance aux colos de la Jeunesse.Selon son département, afin de parer au nombre grandissant de personnes bénéficiaires, près de 15.000 encadrants ont été formés sur ces trois dernières années, soit près de 5.000 encadrants formés par an.Toujours selon les responsables du ministère, de nouvelles méthodes pédagogiques ont été mises sur pied. Et un travail de facilitation d’accès aux plages a été fait au profit des enfants vivant dans des endroits enclavés.La première priorité de la formule «Vacances pour tous» était d’élargir l’accès à ce programme au plus grand nombre. Selon le département d’El Gahs, cette année, l’on s’est plutôt concentré sur l’amélioration qualitative des prestations de service. «Les campements des colonies de vacances sont installés dans des conditions de sécurité, sanitaires adéquats», explique le département chargé de la Jeunesse. Par ailleurs, des programmes pédagogiques ont été retravaillés pour accompagner les enfants durant leurs vacances, cette année axées sur la citoyenneté.L’animation socio-pédagogique est l’angle d’attaque pour former les encadrants. Dans leur «valise de l’encadrant», ils emportent avec eux en colonie des chansons, des méthodes pédagogiques pour apprendre ce qu’est la citoyenneté (cf.reportage), et aussi quelles sont les priorités de traitement de ces jeunes. Ainsi, interdiction formelle de les punir physiquement (chose normalement évidente, mais cela vaut mieux en le disant quand on connaît les méthodes violentes de certains «professeurs» de l’Education nationale). L’on privilégie les privations de sorties ou les travaux d’intérêt général. Aussi, autre priorité: veiller à ce qu’aucun enfant ne souffre de malnutrition ou de la faim. Les encadrants doivent s’y engager personnellement.Le secrétariat d’Etat cherche les moyens de remettre à niveau les infrastructures…qui en ont vraisemblablement bien besoin. Comme en témoigne le site de l’école Lalla Aïcha Al Bahrya. M.Kd

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    redaction[email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc