×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

USA/Irak: L’accord sur le retrait validé

Par L'Economiste | Edition N°:2916 Le 05/12/2008 | Partager

. Un référendum est prévu en juillet LE Conseil présidentiel a validé l’accord de sécurité adopté le mois dernier par le Parlement irakien et qui prévoit un retrait des troupes américaines d’ici la fin 2011, a déclaré jeudi 4 décembre le secrétaire de la présidence irakienne. «Rien n’a été changé» au texte adopté le 27 novembre par le Parlement après des mois d’intenses discussions entre négociateurs américains et irakiens puis au sein du gouvernement de Bagdad et entre groupes parlementaires, a précisé Nassir Al-Ani. Le Conseil présidentiel est composé du président Jalal Talabani (Kurde) et de ses deux vice-présidents, un sunnite et un chiite, représentant les trois principales communautés du pays. Cette instance, dernière étape à franchir au sein de l’exécutif et du législatif, avait la possibilité d’accepter le texte ou de le renvoyer pour modification au Parlement. Un référendum sur l’accord est toutefois prévu en juillet. Cette consultation populaire a reçu le soutien du grand ayatollah Ali Sistani, le guide spirituel de la communauté chiite irakienne, qui a pris ses distances avec l’accord. Ce référendum avait été une exigence des partis sunnites pour ratifier l’accord.Le Parlement avait adopté à une large majorité cet accord qui prévoit le retrait des troupes américaines d’Irak d’ici la fin 2011. Le texte, qui comprend trente articles, a été adopté par 149 députés sur 198 présents, 35 ayant voté contre. Quatorze députés se sont abstenus. Il avait été adopté par une majorité des membres du gouvernement irakien le 16 novembre. L’accord prévoit notamment que «toutes les forces américaines devront avoir quitté le territoire irakien le 31 décembre 2011 au plus tard». Au 30 juin 2009 au plus tard, toutes les forces de combat américaines devront s’être retirées des villes et localités. «Le territoire irakien, ainsi que son espace aérien et ses eaux, ne pourront être utilisés comme point de départ ou de passage pour des attaques contre d’autres pays», dit aussi le texte. Selon les derniers chiffres du Pentagone, 146.000 soldats américains sont actuellement déployés en Irak.J. K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc