×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

USA: Une loi pour réduire les gaz à effet de serre

Par L'Economiste | Edition N°:2585 Le 07/08/2007 | Partager

. Forte opposition des groupes gaziers et pétroliersLA Chambre des représentants américaine a voté le week-end dernier une loi obligeant les fournisseurs d’électricité à tirer 15% de leur production des énergies solaire et éolienne d’ici à 2020 afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le projet de loi a été voté à une large majorité -- 241 voix contre 172 -- 26 élus républicains ayant choisi de le soutenir malgré l’opposition des groupes pétroliers et gaziers et de la Maison Blanche, qui a déjà menacé de mettre son veto. Le texte devra maintenant être harmonisé avec la version du Sénat, qui avait adopté en juin un texte moins audacieux et avec des priorités sensiblement différentes puisqu’il prévoyait surtout des barèmes plus contraignants pour la consommation d’essence des véhicules. «Aujourd’hui, la Chambre a propulsé la politique énergétique de l’Amérique dans le futur», s’est réjouie la présidente démocrate de la Chambre, Nancy Pelosi. Le texte appelle les fournisseurs d’électricité à prendre des mesures progressives pour réduire la part des énergies fossiles dans leur production et, pour la première fois, instaure un barème fédéral qui les obligerait à tirer 15% de leur production des énergies renouvelables d’ici à 2020.Selon des sources parlementaires, cette mesure devrait permettre de réduire les émissions de dioxide de carbone (CO2), l’un des principaux gaz considérés comme responsables du réchauffement climatique, de quelque 500 millions de tonnes. Aux Etats-Unis, plus du tiers des émissions de CO2 provient des centrales thermiques.Les Etats-Unis sont responsables de 25% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, mais l’administration Bush refuse toute mesure coercitive, qu’elle juge néfaste pour l’économie nationale et inutile tant que d’autres gros pollueurs comme la Chine et l’Inde n’agissent pas aussi de leur côté.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc