×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

USA: Réforme de la loi sur l'immigration

Par L'Economiste | Edition N°:1692 Le 27/01/2004 | Partager

. Elle permettrait aux sans-papiers de régulariser leur situationDEUX chefs de file du Sénat des Etats-Unis ont déposé, le 21 janvier, une proposition de loi visant une réforme générale des lois sur l'immigration, qui aurait pour effet recherché de renforcer la sécurité et la stabilité économique du pays et de réunir les familles des immigrés. Elle permettrait notamment à certains travailleurs sans papiers et à leur famille d'acquérir le statut de résident permanent en vue de l'obtention ultérieure de la citoyenneté américaine, si certaines conditions se trouvent satisfaites. “La réforme de l'immigration est une de nos grandes priorités nationales. Nous ne pouvons continuer à reporter des choix difficiles concernant notre politique d'immigration”, a déclaré le sénateur républicain Chuck Hagel lors d'une conférence donnée le 21 janvier pour présenter cette proposition de loi. Le chef de la minorité (démocrate) au Sénat, Tom Daschle, était à ses côtés. “La présence sur notre territoire d'une dizaine de millions d'étrangers en situation irrégulière dessert nos intérêts de sécurité nationale. Il incombe au Congrès de réformer le fouillis de lois sur l'immigration qui ont produit un véritable marché noir de la main-d'oeuvre clandestine”, a fait observer Hagel. La proposition de loi accorderait au ministère de la Sécurité intérieure des crédits destinés au renforcement de la surveillance aux frontières, à l'examen du casier judiciaire et de l'état civil des demandeurs de visa et au dépistage des travailleurs et des immigrés sans documents se trouvant en territoire américain. Le porte-parole de Hagel, Mike Buttry, a souligné qu'il ne fallait pas considérer ce nouveau texte comme une solution de substitution à la proposition de réforme de l'immigration que le président Bush avait présentée le 7 janvier. “Le président a présenté des principes, pas un projet de loi, en conséquence notre proposition est plus exhaustive. Le président avait parlé en termes généraux d'un programme temporaire alors que nous proposons un programme permanent.” Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc