×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    USA: La crise financière pèse sur les présidentielles

    Par L'Economiste | Edition N°:2869 Le 26/09/2008 | Partager

    . Bush, Obama et McCain pour une solution américaine. Le candidat républicain suspend sa campagneGeorge W. Bush, Obama et McCain sont tous pour le bien des Américains. Dans une intervention solennelle, le président américain a invité hier à la Maison Blanche les deux candidats à sa succession. Objectif: trouver une solution à la crise du système financier américain à une quarantaine de jours de l’élection. Rappelons que le département de Bush a proposé un plan de sauvetage dans le but d’éviter «une récession longue et douloureuse». Le démocrate Barack Obama et le républicain John McCain ont accepté l’invitation du président. Les deux protagonistes des élections avaient auparavant publié un communiqué commun. Pour eux, il était temps «d’être ensemble, démocrates et républicains, dans un esprit de coopération pour le bien des Américains». «Le plan qui a été soumis au Congrès par l’administration Bush est imparfait, mais les efforts pour protéger l’économie américaine ne doivent pas échouer», ont affirmé les deux candidats. «Nous vivons un moment où il faut s’élever au-dessus des partis pour le bien du pays. Nous ne pouvons pas risquer une catastrophe économique. Ce n’est pas un problème démocrate ou républicain, c’est un problème américain. Nous devons trouver maintenant une solution américaine», a dit Obama. «C’est précisément à ce moment que le peuple américain doit entendre celui qui, dans environ 40 jours, héritera de ce gâchis», poursuit-il. «Les présidents doivent composer avec plus d’un problème à la fois. Il n’est pas nécessaire de penser que nous pouvons faire seulement une chose à la fois et que nous devons reporter tout le reste», a ajouté le sénateur de l’Illinois. De son côté, le candidat républicain avait annoncé qu’il «suspendait» sa campagne à partir de jeudi pour une durée indéterminée. McCain a également souhaité que le débat télévisé, prévu ce vendredi et qui devait opposer pour la première fois les deux candidats, soit reporté à une date ultérieure. Cette décision survient après la publication d’une série de sondages le montrant en perte de vitesse sur le plan national et dans certains Etats clés. Elle coïncide également avec les révélations du New York Times lesquelles précisent que la société de lobbying de Rick Davis, directeur de campagne de McCain, a reçu de l’argent de Freddie Mac, l’organisme de refinancement hypothécaire dont la débandade a contribué à la crise financière. La campagne républicaine a démenti ces informations.F.Z.T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc