×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    USA: Des milliers de jouets à nouveau incriminés

    Par L'Economiste | Edition N°:2644 Le 02/11/2007 | Partager

    . Ils contiennent 100 fois le niveau autorisé en plomb La Commission américaine de sécurité des consommateurs (CPSC) a décidé mercredi dernier de rappeler un total de 440.000 jouets fabriqués en Chine dont 43.000 fausses dents de déguisements, à quelques heures du traditionnel porte-à-porte des enfants pour Halloween, en raison de leur forte teneur en plomb.La CPSC a rappelé pour les mêmes raisons 380.000 figurines Galaxy Warriors, 16.000 jouets de la gamme «Elite Operations», comportant des figurines et des véhicules, distribués par la chaîne de distribution Toys R Us, et enfin 1.500 jeux de plateau «Ribbit», selon un communiqué. Ces jouets sont les derniers d’une longue liste d’objets fabriqués en Chine et destinés aux enfants, retirés des rayons des magasins aux Etats-Unis en raison de leur concentration en plomb ou d’autres problèmes de sécurité.La CPSC a ainsi récemment annoncé que des dizaines de milliers de gobelets en plastique Frankenstein, de bonbonnières en forme de crâne ou de seaux décorés d’une sorcière utilisés pour Halloween contenaient trop de plomb. Les dents «Ugly Teeth», fabriquées en Chine, sont décrites comme particulièrement dangereuses, car destinées à être placées dans la bouche des enfants qui se déguisent pour Halloween.«La peinture au plomb est un problème lorsqu’elle est ingérée par un enfant, et donc du plomb dans un objet destiné à aller dans la bouche, c’est ce qui est particulièrement horrifiant concernant ces dents», a expliqué le Dr Jeffrey Weidenhamer de l’université d’Ashland (Ohio, nord) qui a mené des tests indépendants sur ces fausses dents.Ces objets contiennent 100 fois le niveau autorisé en plomb, selon ces tests. Le communiqué de la CSPC ne précise pas le niveau de plomb contenu dans les jouets «Elite Operations» et «Ribbit». Devant ces rappels massifs, sous la pression américaine, la Chine a accepté début septembre de renoncer à l’utilisation de peinture au plomb dans la fabrication de jouets qu’elle exporte aux Etats-Unis.Le niveau au-delà duquel la teneur en plomb présente un danger pour les enfants est de 600 ppm (parties par million), selon la Commission de sécurité américaine.L’utilisation du plomb dans les peintures pour jouets est interdite aux Etats-Unis depuis 1978. Selon l’Association américaine du jouet, environ 80% des jouets vendus aux Etats-Unis sont fabriqués en Chine.


    Chine: 700 usines sanctionnées

    Plus de 700 usines de jouets du sud de la Chine se sont vu révoquer ou suspendre leurs licences d’exportation en raison de problèmes de qualité, sur fond de rappels répétés à l’étranger d’objets dangereux fabriqués par le géant asiatique, a indiqué hier le China Daily. A l’occasion d’une campagne menée dans le Guangdong, principale province de production des jouets pour l’exportation, l’administration chargée de la supervision de la qualité a contrôlé 1.726 usines de jouets, soit 85% du total. Quelque 764 usines ont été sanctionnées pour «différents problèmes de qualité», a indiqué le journal. Par ailleurs, 690 se sont vu ordonner de moderniser leurs installations et d’améliorer la qualité de leurs produits sous peine de subir le même sort.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc