×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

USA: Débat sur une série de mesures bioéthiques

Par L'Economiste | Edition N°:2064 Le 14/07/2005 | Partager

. Il pourrait déboucher sur une levée des limites à la recherche sur les cellules souches embryonnaires LE Sénat américain prépare un débat sur la bioéthique, qui pourrait déboucher sur la demande de levée des limites posées par l’administration Bush à la recherche sur les cellules souches embryonnaires et interdire le clonage, ont annoncé mardi 12 juillet plusieurs élus. Selon le sénateur républicain Sam Brownback, fervent militant provie, l’état-major républicain du Sénat s’est mis d’accord pour proposer que le Sénat débatte ensemble ce mois-ci de cinq textes de bioéthique: un projet de loi, déjà adopté par la Chambre des représentants, accroissant le financement fédéral pour la recherche sur les cellules souches, un autre interdisant le clonage, deux autres encourageant la recherche sur les cellules souches issues des cordons ombilicaux et sur une nouvelle façon de produire des cellules souches, et un cinquième interdisant les «chimères», c’est-à-dire l’introduction de cellules non humaines dans des embryons humains. Brownback, qui est fortement opposé à la recherche sur les cellules souches embryonnaires, a annoncé qu’il ne chercherait pas à faire de l’obstruction pour bloquer un assouplissement de la politique américaine sur les cellules souches si c’était l’occasion d’obtenir l’interdiction du clonage. «Je crois qu’un marché équitable c’est de tenter une vraie interdiction du clonage, sinon je ne crois pas qu’on est équitable avec notre camp», a dit Brownback, interrogé dans les couloirs du Sénat. Plusieurs caciques du parti républicain du président Bush, notamment le président de la Commission des affaires judiciaires Arlen Specter et son prédécesseur Orrin Hatch, fervent militant provie, ont bravé une menace de veto présidentiel en plaidant en mai pour le développement de la recherche sur les cellules souches embryonnaires.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc