×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

USA: Controverse autour de Fannie Mae et Freddie Mac

Par L'Economiste | Edition N°:2757 Le 16/04/2008 | Partager

. Le soutien de l’Etat pourrait coûter entre 3 et 8% du PIB, selon S&P LE soutien de l’Etat américain aux 2 géants américains du refinancement hypothécaire, Freddie Mac et Fannie Mae, dans un contexte de récession sévère et prolongée, pourrait affecter la note des Etats-Unis, selon une étude de l’agence d’évaluation Standard and Poor’s (S&P). Les 2 sociétés sont des «GSE», (Government sponsored enterprises) qui ne sont pas liées formellement au gouvernement, mais disposent d’une ligne de crédit garantie par ce dernier, qui les autorisent à emprunter de l’argent sur le marché à des taux bien plus faibles qu’auprès d’une banque ou d’autres organismes de crédit immobilier. Selon l’étude de S&P, le soutien de l’Etat américain à ces deux sociétés pourrait lui coûter entre 3 et 8% du PIB des Etats-Unis, soit entre 415 et 1.107 milliards de dollars en prenant comme référence le PIB 2007. Pour l’agence, le récent assouplissement des règles de fonctionnement de ces établissements par leur autorité de tutelle, afin de leur permettre de garantir davantage de prêts, «devrait augmenter la probabilité d’un soutien de l’Etat ainsi que le coût d’une telle intervention». La matérialisation de ce risque «pourrait affecter la note +AAA+ des Etats-Unis», estime S&P. L’agence précise que ce scénario n’est «pas une prédiction». «Nous n’anticipons pas que les dégâts décrits se réalisent, en partie parce que l’administration américaine s’attache à éviter une récession prolongée et sévère mais aussi parce que les Etats-Unis ont mis en oeuvre des politiques économiques efficaces par le passé», ajoutent les auteurs de l’étude.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc