×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

USA: Bush ordonne une enquête sur les prix de l’essence

Par L'Economiste | Edition N°:2263 Le 26/04/2006 | Partager

. Il traque les tricheries et manipulations illégales des marchésLE président George W. Bush a demandé aux autorités fédérales américaines d’ouvrir une enquête sur la hausse de l’essence aux Etats-Unis, portant sur d’éventuels gonflements des prix à la pompe, a annoncé le 24 avril la Maison Blanche. Objectif, déterminer si les prix de l’essence ont été manipulés de façon injuste depuis les cyclones de l’année dernière, selon le porte-parole de la Maison Blanche, Scott McClellan. Le président a aussi ordonné au département de l’Energie et au département de la Justice de mener des enquêtes sur de possibles tricheries et manipulations illégales des marchés de l’essence, soulignant qu’il ne tolérerait pas d’escroquerie sur les prix. Ces enquêtes font partie d’un plan en quatre points pour lutter contre la hausse des prix de l’essence que Bush devait présenter dans un discours sur l’énergie hier à Washington. Le plan de Bush, en plus de s’assurer que les consommateurs sont traités équitablement, prévoit une plus grande efficacité du marché pétrolier, une augmentation des fournitures d’essence aux Etats-Unis et, à long terme, des investissements sur des énergies alternatives au pétrole. La hausse des prix du brut sur les marchés a fait progresser de 33 cents en un mois le prix du gallon de carburant à la pompe (3,8 litres) qui frôle maintenant les trois dollars. Cette flambée des prix de l’essence est devenue un sujet de politique intérieure majeur aux Etats-Unis, dont s’est emparée l’opposition démocrate, qui ambitionne de renverser la majorité républicaine dans les deux chambres lors des élections de mi-mandat en novembre. Dans une lettre ouverte à Bush lundi, les leaders républicains au Congrès avaient appelé le président à ordonner une enquête fédérale sur de «potentiels collusions, ententes ou gonflements artificiels des prix» de l’essence et des dérivés du pétrole dans les domaines du raffinage, transport, stockage, marketing et distribution. Ils demandaient également que la FTC «examine si les ruptures localisées d’approvisionnement aux Etats-Unis étaient le résultat de manoeuvres illégales pour manipuler les prix».Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc