×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

USA: Avis d’alerte mondial

Par L'Economiste | Edition N°:1668 Le 23/12/2003 | Partager

. Le niveau d’alerte a été porté à “orange” (très élevé)EN raison de nouvelles menaces d’attentats d’Al-Qaïda contre des intérêts américains dans le monde, le ministère des Affaires étrangères a renouvelé un avis d’alerte terroriste datant du 21 novembre. Dans sa note intitulée “Avis d’alerte mondial”, le département d’Etat rappelle que plusieurs indices indiquent qu’Al-Qaïda se prépare à frapper les intérêts américains de par le monde.Cet avis du département d’Etat américain a été renouvelé le jour-même de l’annonce faite par le secrétaire à la Sécurité intérieure Tom Ridge de la décision des Etats-Unis de relever leur niveau d’alerte terroriste à l’approche des fêtes de fin d’année par crainte d’attentats plus meurtriers que ceux du 11 septembre 2001. Le niveau d’alerte “jaune” (élevé), en vigueur depuis le 30 mai, a été porté à “orange” (très élevé) pour une période qui n’a pas été précisée.Cette décision a été justifiée par le fait que “la communauté américaine du renseignement a reçu un volume accru d’informations relatives à une menace”. De son côté, le département d’Etat rappelle dans sa note qu’il n’est possible d’exclure qu’Al-Qaïda tentera un second attentat catastrophique à l’intérieur des Etats-Unis. “Nous pensons qu’Al-Qaïda souhaite perpétrer de nouveaux attentats destinés à être encore plus dévastateurs que ceux du 11 septembre 2001, avec l’utilisation possible d’armes non conventionnelles, comme des agents chimiques ou biologiques”, précise le ministère américain des Affaires étrangères. Ces actions terroristes peuvent notamment consister en des opérations-suicide, des détournements, des explosions ou des enlèvements. Elles peuvent aussi viser des avions commerciaux et des intérêts maritimes, fait observer la note du ministère des Affaires étrangères. Par ailleurs, cette note dresse une liste de cibles éventuelles, tels des restaurants, lieux de culte, écoles, hôtels et stations touristiques. Le département d’Etat souligne que son alerte du 21 novembre, renouvelée dimanche, restera en vigueur jusqu’au 21 avril prochain.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc