×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Université internationale de Rabat
    Les classes Prépa pour septembre 2010

    Par L'Economiste | Edition N°:3246 Le 02/04/2010 | Partager

    . Avec l’assistance de l’Osui . Les frais de scolarisation avoisinent les 68.000 DH par an  L’Université internationale de Rabat (UIR) se prépare à ouvrir ses portes à partir de septembre prochain. «Nous allons démarrer par les classes Prépa scientifiques non intégrées pour alimenter les futures écoles de notre université», souligne d’emblée Noureddine Mouaddib, président de l’UIR. Pour ce faire, ce dernier vient de signer  une convention de partenariat avec l’Office scolaire universitaire international (Osui) pour accompagner son établissement dans la mise en place de ce cursus. «Cet accord va nous permettre d’apporter notre expertise pour le recrutement des enseignants, l’élaboration des programmes ainsi que l’organisation et l’évaluation de cette formation», ajoute pour sa part Jean-Christophe Deberre, DG de l’Osui. Ce dernier tient à rappeler que la coopération de son office avec le Maroc dans le domaine de l’enseignement remonte au milieu des années 1990. Ce qui a permis de développer un réseau d’établissements scolaires (près de 6.000 élèves) dans les différentes villes comme Malraux à Rabat et Massignon à Casablanca. «Dans cette phase de démarrage, deux classes seront ouvertes pour accueillir la première promotion», souligne Mouaddib.

    Des bourses pour les plus brillants
    Les candidats peuvent s’inscrivent en ligne via le site de l’université. La sélection s’effectuera à travers un concours et un entretien. Les frais de scolarisation avoisinent les 68.000 DH par an. Mais il faut noter que des bourses seront accordées à près de 20% des étudiants de l’université, spécialement pour les candidats brillants issus de familles modestes. Pour cette étape provisoire, les locaux et les salles de cours de l’université sont provisoirement abrités dans l’enceinte de Technopolis de Rabat-Salé. Outre les classes prépa, il est prévu également l’ouverture de deux autres pôles. Le premier porte sur Business, management et finances et l’autre sur les technologies de l’information et de la communication. En attendant la construction du siège et du campus prévue en 2011, les étudiants seront logés dans la cité universitaire de la CDG Diar Al Madina à Hay Al Irfane à Rabat. Mouaddib rappelle que les promotions de cette année vont permettre d’alimenter les futures écoles de l’UIR. L’une spécialisée dans l’aéronautique, l’automobile, navale et ferroviaire et l’autre dans les énergies renouvelables et les études pétrolières. Fruit d’un partenariat entre la France et le Maroc, l’UIR est une université pluridisciplinaire privée en contrat avec l’Etat. L’université figure parmi les premiers projets soutenus par l’Union pour la Méditerranée. Et l’idée a été annoncée devant le Parlement marocain par le président français, Nicolas Sarkozy, lors de sa visite au Maroc en 2007. En réponse à cette initiative, le Souverain a décidé de mettre à la disposition des porteurs de ce projet un terrain de 20 ha situé sur le site de Technopolis de Rabat pour l’édification de cet établissement. Nour Eddine EL AISSI
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc