×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Union des banques maghrébines
La seule entité de l’UMA qui fonctionne

Par L'Economiste | Edition N°:2169 Le 12/12/2005 | Partager

. L’UBM tient son 28e conseil à Casablanca. Les banquiers appellent à une coopération plus poussée L’Union des banques maghrébines (UBM) a tenu, le 8 décembre, la 28e session de son conseil d’administration à Casablanca. Une rencontre qui réunit tous les représentants des secteurs bancaires du Maroc, de l’Algérie, la Tunisie, la Libye et la Mauritanie. La délégation marocaine était constituée par Othman Benjelloun, président du GPBM (PDG de BMCE), Mustapha Fares, président du conseil de surveillance de BMCI, et El Hadi Chaïbaïnou, directeur général du GPBM. Tous les présidents des banques de la place ont pris aussi part aux échanges. D’autres personnalités maghrébines ont également assisté, dont le secrétaire général de l’UMA, les ambassadeurs de l’Algérie, la Tunisie et la Mauritanie ainsi que le consul de la Libye. Au menu des discussions, le bilan 2005, le projet de la banque maghrébine, le programme d’actions, le budget et les perspectives pour 2006. Mais la symbolique de la rencontre était plus forte. Comme le souligne Othman Benjelloun, président du GPBM (et PDG de BMCE Bank) dans son allocution d’ouverture: «cette réunion vient confirmer le rôle que joue dans la durée l’Union Maghreb Arabe à travers les différents évènements et les multiples réunions qu’elle organise, qu’il s’agisse de l’assemblée générale, du conseil, des réunions des directeurs et délégués généraux des associations nationales des banques ou encore des commissions, groupes de travail ou des congrès sur des thèmes intéressant la profession bancaire».L’UBM œuvre depuis 1990 pour le rapprochement économique des différents pays du Maghreb arabe. Et qui mieux que les banques pour accélérer le mouvement. «La coopération directe entre les établissements de crédit du Maghreb a permis de fluidifier les échanges commerciaux des opérateurs», souligne El Hadi Chaïbaïnou, directeur général du GPBM.D’ailleurs, cette rencontre a été l’occasion d’approfondir la réflexion pour une coopération plus poussée entre les banques. Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib (ex-président fondateur de l’UBM), a appelé à la création d’une banque maghrébine, un projet dont il était l’initiateur. Le gouverneur de BAM a appelé également au renforcement de la coopération et de la concertation avec les instances de l’Union européenne, le FMI et la Banque mondiale.B. E. Y.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc