×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Une Villa des Arts à Rabat

    Par L'Economiste | Edition N°:2424 Le 18/12/2006 | Partager

    . Objectif: doter la capitale d’un centre artistique contemporain La Fondation ONA vient d’inaugurer un nouvel espace d’art: la Villa des Arts de Rabat, ouverte au public depuis vendredi dernier. Objectif, doter la capitale d’un centre artistique contemporain, qui servira de lieu de création, d’animation et de rencontres, et contribuera à mieux faire connaître et valoriser l’art marocain. Il s’agit d’un espace de 5.500 m2 qui comprend trois belles villas, dont deux dédiées aux ateliers artistiques, conférences et expositions et la troisième à l’administration. Les villas datent de la période Art Déco mais ont été restaurées et rénovées par l’architecte Mustapha Alaoui, qui en a fait un espace architectural aussi séduisant pour les artistes que pour les visiteurs. Les jardins et les allées sont agréables et des espaces y sont aménagés pour accueillir des expositions en plein air. La Villa des Arts de Rabat va s’intéresser et valoriser des disciplines artistiques très diverses, notamment la peinture, la sculpture, la photographie, la musique, le théâtre, la chorégraphie, le cinéma, les arts populaires, la poésie et la littérature. En plus, elle abrite un musée virtuel, ce qui montre son désir d’être à l’avant-garde dans le domaine de l’art au Maroc. Le centre est doté également d’une bibliothèque et d’une médiathèque, contenant des dossiers d’artistes, des livres, des thèses, des articles, ce qui a pour but d’alimenter le dialogue et les échanges entre chercheurs, critiques, historiens d’art, étudiants et artistes. Des salles sont réservées aux ateliers artistiques (peinture, sculpture, poterie…), qui resteront animés de manière permanente et sont dédiés aux adultes et aux enfants. C’est dans ce cadre que les participants auront la possibilité de s’exprimer et de créer en toute liberté. Le Café maure est un endroit pour méditer, se détendre, lire ou simplement déguster un verre de thé. C’est aussi un lieu où seront organisées régulièrement des rencontres littéraires, des présentations d’ouvrages… Enfin, la villa comporte une petite scène de spectacle, où pourront se dérouler des petits spectacles lyriques, poétiques, musicaux ainsi que des conférences en plein air. A l’occasion de l’inauguration, la Fondation ONA a opté pour «Glob’art », une exposition qui présente des œuvres d’artistes marocains vivant à l’étranger, respectueux tout autant des normes universelles de l’esthétique que de leur culture d’origine. La photographie, la sculpture, la peinture, le design y sont représentés. Parmi les exposants figurent, entre autres, Mehdi Qotbi, Mahi Binebine, Yto Barrada et Abderrahim Yamou. Nadia BELKHAYAT

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc