×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Une usine de carrosserie fait ses premiers pas à l'export

Par L'Economiste | Edition N°:1509 Le 30/04/2003 | Partager

. C'est une alliance entre un groupe français et un investisseur marocainUne nouvelle unité vient d'ouvrir ses portes à la Tanger Free Zone (TFZ). Il s'agit de MS Composite Maroc. L'entreprise est le fruit d'une collaboration entre MS Composite France (qui fait partie du groupe français Finuchem), et Chakib Bojji, un entrepreneur marocain. L'investissement est d'environ 12 millions de DH réalisé sur une superficie de 5.000 m2, dont 1.700 m2 pour la construction de l'usine. La société fabrique des matériaux composites. “Le groupe étranger MS Composite compte délocaliser sa production pour le secteur automobile au Maroc”, indique Chakib Bojji. Ce dernier, ingénieur de formation, a déjà acquis de l'expérience dans le domaine avec Fibromar, une société qu'il a créée à la zone industrielle Al Majd de Tanger. Entre autres, il a travaillé auparavant pour MS Composite. C'était dans la fabrication d'éléments de carrosserie pour la Clio Trophy, une voiture de compétition. Il a également fourni d'autres matériaux composites au même donneur d'ordres. C'est de là qu'est venue l'idée de collaborer. Actuellement, MS Composite Maroc a déjà démarré son activité même si les travaux de construction de locaux administratifs sont encore en cours. “Nous avons diverses commandes qu'il s'agit d'honorer”, note Bojji. La société compte se spécialiser dans l'automobile haute performance, telle que voitures de sport haut de gamme, ou même celles de la formule 1. MS Composite Maroc prévoit de fabriquer des éléments complets de carrosserie, même de grande taille ou nécessitant des fours de haute température. En effet, l'entreprise dispose d'un autoclave de grande capacité, “un outillage assez rare au Maroc”, note Bojji. Pour l'instant, les commandes viennent essentiellement d'Europe, où les matériaux composites sont utilisés dans l'industrie et l'armement entre autres secteurs. Mais il n'est pas exclu de décrocher des commandes au niveau local, selon Bojji. A noter que l'effectif du personnel de MS Composite Maroc devra atteindre 50, dans une première phase. “Nous projetons la construction d'une deuxième unité”, ajoute Bojji. A terme, MS Composite Maroc fabriquera près de 40 jeux de carrosseries complets en carbone par an, ce qui équivaut à environ 1.000 pièces, en plus de 2.000 autres pour le marché automobile européen.Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc