×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Une PME introduit Lalique au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:299 Le 09/10/1997 | Partager

La société DMJ vient d'obtenir la distribution de parfums Lalique pour le Maroc. Ces marques seront commercialisées en parfumeries sélectives. L'image de la marque s'inscrit dans le haut-gamme. Outre Lalique, la société DMJ dispose de 15 autres représentations, des marques françaises, italiennes, allemandes et même japonaises, et ceci dans la haute comme dans la moyenne gamme.
La responsable de l'entreprise, Mme Saâdia Maghri, a quitté la France et la promotion immobilière il y a près de deux ans pour se lancer dans la distribution des cosmé-tiques.
A côté de la parfumerie de luxe, l'entreprise fournit des produits de consommation courante (sham-poing, gel...) dans la grande distribution.
Quant au groupe Lalique, avec cette nouvelle implantation, il dispose d'une ouverture sur le Maroc. Le groupe qui réalise un chiffre d'affaires de 370 millions de Francs français emploie près de 700 personnes. L'exportation constitue 75% de son chiffre d'affaires.
Le parfumeur détient actuel-lement 30 boutiques dans le monde. Lalique possède également des filiales de distribution et 1.350 points de vente.

C'est en 1907 que le grand parfumeur, François Coty, séduit par les créations de René Lalique, lui proposa de mettre ses compétences au service de l'industrie du parfum. C'est en ce moment que débute alors la collaboration pour la création de flacons destinés aux grands parfumeurs.
A l'origine en 1885, le nom de Lalique était associé à l'art de la verrerie et des bijoux. L'aventure de la parfumerie ne débute réellement qu'en 1992, soit plus d'un siècle après. L'art des maîtres-verriers est mis au service des parfums. L'image de la marque s'inscrit dans le haut de gamme.
Une année auparavant, près de 10 millions de Francs sont investis sur le site de Wingen, en Alsace. L'objectif est de moderniser l'usine qui a déjà 70 ans d'âge. De nouveaux locaux de production sont construits. L'usine s'étend sur environ 2.500 m2. Le volume de production a pu ainsi être doublé en 5 ans.
Lalique, c'est aussi des accessoires et surtout de l'art décoratif.

Fatima MOSSADEQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc